Hommage

Marcel Noël nous a quittés

Disparition d’un militant exemplaire

Témoignages.re / 31 août 2021

Tout le monde l’appelait « Monsieur Noël » à la Rivière des Galets. Avec un grand respect et une grande affection. C’est qu’il aura marqué de son empreinte militante pas loin de 75 ans de la vie de plusieurs quartiers de notre île. Il a été en quelque sorte le représentant émérite de cette génération de camarades totalement fidèles et dévoués à la cause et aux combats du Parti Communiste Réunionnais.

JPEG - 41.6 ko

Marcel Noël s’en est allé dimanche dans sa 94e année, après une longue vie d’épreuves et de luttes. Les épreuves, elles ne lui ont pas manqué, dans des conditions matérielles très difficiles quand ils habitaient Saint-Denis, sa femme et lui, avec leur cinq enfants, rue du Pont-Neuf puis à Petite Ile. Son engagement politique et les luttes dans lesquelles il est entré, il en disait souvent l’origine : « Mi détestais l’injustice ». Grèves, manifestations et meetings (« du temps de madame Amelin ») se sont multipliés pour lui au fil des années, ce qui lui a valu de connaître licenciements et perte définitive de son moyen de subsistance. Il a connu aussi, outre la répression, les tentatives du camp adverse pour « acheter sa conscience », ce qu’il a toujours rejeté vu que sa conscience était « son bien le plus précieux ».

La seconde partie de son existence, il l’a vécue sur la commune du Port, à la Ravine à Marquet puis à la Rivière des Galets. Avec Paul Vergès élu en 1971, notre camarade a pu enfin respirer l’air sain du respect envers la population. Il aura eu une présence des plus assidues aux conseils municipaux, lui qui observait avec attention les réalisations de sa commune. Il lisait chaque jour les informations et analyses de son journal préféré, “Témoignages”, qu’il distribuait régulièrement tous les samedis. La lecture était d’ailleurs pour lui un plaisir qu’il goûtait énormément, dans des livres divers.

Notre camarade avait bien d’autres cordes à son arc. Professionnellement, il avait son expérience de charpentier. Mais il avait dû varier les emplois : docker au port de la Pointe des Galets, chef d’équipe et de chantier, et même accessoirement coiffeur et projectionniste de cinéma ! Autre domaine qu’il connaissait très bien, celui des plantes médicinales et des tisanes. « Combien d’moun li la guéri ! » disent ses filles. Il était difficile, après une visite chez lui, de ne pas repartir avec une plante ou une petite bouture.

Enfin, pour conclure cet hommage à « Monsieur Noël », il nous faut signaler le rôle qu’il a joué dans les 12 ans de vie du Collectif d’habitants de la Rivière des Galets. Il fut « un poto mitan » du Collectif, qui rassemblait chaque semaine des femmes et des hommes du village pour débattre de tous les problèmes qui se posaient à la population. Il intervenait auprès des enfants des écoles et ravivait la mémoire du « tan lontan » chez les adultes.

Lors de la cérémonie religieuse qui s’est déroulée ce lundi à l’église Sainte-Catherine de la Rivière des Galets, ce même hommage lui a été rendu. Un hommage unanime pour ne jamais oublier ce que Marcel a été toute sa vie : un honnête homme.

Que ses cinq enfants, Yvette, Pascal, Pascaline, Agathe et Claudine, ainsi que ses petits-enfants, trouvent ici l’expression de toute notre sympathie.

Pour la section PCR du Port,
Alain Dreneau



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • J’ai eu l’honneur de connaître et d’apprécier le grand Monsieur que fut Marcel NOËL pour qui j’avais un profond respect. J’adresse mes condoléances attristées à sa famille.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • J ai pris connaissance avec intérêt du très bel hommage rendu à mon papa, Monsieur Noël Marcel.

    Je vous remercie au nom de toute ma famille, et du profond de mon cœur pour ce très bel hommage que je pense mérité. Nous sommes tous, très triste de cette immense perte pour notre famille.
    Papa était un trésor de bonté et de bienveillance pour tous ceux qui l approchait.
    Il savait fédéré autour de lui et faisait l unanimité.
    Il a rejoint sa mère, sa femme Rosemay, ses frères, belle sœur, neveu, ses compagnons de combat et de route partis bien avant lui.

    Adieu papa ! Nous cultiverons ta mémoire en essayant d être meilleurs.

    Merci Alain Dreno pour ce rendu magnifique de notre papa.

    Merci à Témoignages !

    Article
    Un message, un commentaire ?