Hommage

Non, Aimé Césaire n’est pas mort !

Témoignages.re / 23 avril 2008

Les organisateurs de la cérémonie des “Césaire” tiennent à rendre hommage au grand homme, qui avait accepté de donner son nom à cette manifestation culturelle et artistique.
(...)
Non, Aimé Césaire n’est pas mort ! Son œuvre et son message demeurent, plus vivaces que jamais. Sa poésie était, est et sera encore « désespoir, révolte et surrection d’un monde nouveau ». Elle était, est et sera toujours d’un « volcanisme puissant », à l’image de cette montagne Pelée aux pieds de laquelle il vit le jour : « Donnez-moi la foi sauvage du sorcier », écrivait-il. Mais cette rage était surtout aspiration à une justice universelle, espoir de paix pour les hommes sur cette terre : « Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cahot du désespoir ». Or, son discours était aussi fait de tendresse, d’intimité et de fébrilité : « donnez-m’en du lait d’enfance, des pains de pluie, des farines de mi-nuit et de baobab ». Poète flamboyant, homme visionnaire, le chantre de la négritude a pour nous tous forgé « les armes miraculeuses » d’un verbe libérateur, capable de briser les « ferrements » de l’histoire, du langage et l’indignité.

Salut à toi, Aimé Césaire !

Les organisateurs de la cérémonie des “Césaire”