Hommage

Un Rebelle s’est éteint

Aimé Césaire n’est plus

Témoignages.re / 18 avril 2008

Aimé Césaire s’est éteint jeudi matin, à 5h20, à l’hôpital de Fort-de-France où il avait été admis mercredi de la semaine dernière pour des complications cardiaques. Il a été installé dans une chambre isolée, où n’entraient que la famille et les très proches.

Selon Claude Lise, Président du Conseil Général, qui lui a rendu visite vendredi, l’état d’Aimé Césaire a nécessité l’administration de calmants qui l’ont assez vite plongé dans un état sub-comateux, « un état de somnolence d’où il n’est plus sorti ».
Jeudi matin, le secrétaire général du PPM et Maire de Fort-de-France, Serge Letchimy, a tenu une conférence de presse au siège du PPM.

Selon ce que ses amis sont en train d’organiser, jeudi soir (vendredi matin à La Réunion) la veillée mortuaire autour du corps d’Aimé Césaire aura lieu à son domicile, sur la route de Redoute, avec la famille et les très proches.

Dans le même temps, au siège du PPM et dans les quartiers, des veillées seront organisées chez des militants.

Vendredi, une cérémonie officielle est prévue au grand stade omnisport de Fort-de-France.
Samedi, le corps sera exposé à la mairie de Fort-de-France, pour permettre à la population de venir lui rendre hommage.

Dimanche, une cérémonie religieuse aura lieu à la cathédrale de Fort-de-France.
Le Président de la République a annoncé qu’il se rendrait en Martinique pour les obsèques, mais le jour de son arrivée n’était pas connu hier en Martinique.

A La Réunion, il se disait hier que les présidents des deux collectivités territoriales, Paul Vergès et Nassimah Dindar, se rendraient eux aussi aux obsèques d’Aimé Césaire.