Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Culture

La haine ne pourra jamais rien contre la poésie et la culture cubaines

lundi 5 juin 2023


Le Mouvement mondial de la poésie a publié une déclaration dans laquelle il « appelle à rejeter ces actes contre la culture cubaine et contre toute manifestation artistique de n’importe quel pays du monde », par Ricardo Alonso Venereo (venereo@granma.cu).


« Nous, les écrivains et artistes cubains, rejetons toutes les tentatives de discréditer la carrière poétique et humaine de Nancy, et nous exprimons notre solidarité et notre soutien à cette éminente créatrice. La haine ne pourra jamais rien contre la poésie et la culture cubaines », a déclaré l’intellectuel Alberto Marrero, président de l’Association des écrivains de l’Union des artistes et des écrivains de Cuba (Uneac), en dénonçant hier dans la salle Villena de l’institution, en compagnie de plusieurs générations d’auteurs et d’artistes, « la campagne diffamatoire lancée contre la poète et essayiste Nancy Morejon, l’une des voix les plus importantes et les plus reconnues de la poésie lyrique de l’Île, lauréate du Prix national de littérature 2001 ».

Ces dernières heures, a-t-il signalé, « plusieurs espaces numériques soutenus par ceux qui aspirent à subvertir l’ordre social que la grande majorité des Cubains ont librement adopté ont fait écho » à cette campagne contre Nancy Morejon, invitée au Marché de la Poésie 2023 à Paris.

Des individus qui « se rangent dans le camp de ceux qui haïssent et détruisent, ont fait pression sur les organisateurs de l’événement pour priver l’écrivain du statut de présidente d’honneur de cet événement qui rend justice à une œuvre de portée internationale ». Pour ce faire, « le Pen Club français et certains de ses adeptes ont fait appel à des platitudes usées dans leurs attaques contre des artistes et des intellectuels qui vivent et travaillent parmi nous, dont ils ne pardonnent pas la loyauté et le dévouement à leur peuple et à leur culture ».

Le Festival international de poésie de La Havane a également condamné la guerre culturelle et communicationnelle menée contre Cuba et sa Révolution, qui s’attaque maintenant à l’éminente intellectuelle.
Le Mouvement mondial de la poésie, dont Nancy Morejon est membre, a publié une déclaration dans laquelle il appelle à « condamner ces actes contre la culture cubaine et contre toute manifestation artistique de n’importe quel pays du monde ». Le « péché » présumé de Nancy est de « vivre et travailler à Cuba et de rester engagée aux cotés de la Révolution cubaine ».

Le Mouvement demande à la communauté internationale de dénoncer la situation dans laquelle se trouvent, « face à une vague de médiocrité et de politisation extrême », « les artistes cubains qui voyagent dans le monde pour montrer leur travail », une « pratique qui offense et tente d’humilier tous les artistes qui, fidèles à leur peuple, se tiennent à ses côtés, face à l’assaut impérial et à la guerre économique, financière, commerciale, médiatique, diplomatique et culturelle menée par les États-Unis d’Amérique contre la petite île socialiste de la Caraïbe ».


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus