Changement climatique

10 ans de luttes

Réchauffement climatique

Témoignages.re / 31 octobre 2006

Le 4 septembre 1996, La Réunion était en pleine campagne électorale. L’élection législative partielle de la 2ème circonscription était le sujet de toutes les conversations, d’autant plus que l’une des candidates était Margie Sudre, alors secrétaire d’État à la Francophonie. La participation d’un membre du gouvernement Juppé à cette élection lui donnait un retentissement qui dépassait les frontières de La Réunion.
Devant cette situation exceptionnelle, le Parti communiste réunionnais a décidé de lancer le débat à La Réunion sur le réchauffement climatique à travers une conférence de presse animée par Paul Vergès et Philippe Berne.
C’est à ce moment-là qu’à La Réunion s’est enclenchée une dynamique. Et depuis, sur cette question, les avancées sont incontestables, et vont au-delà de notre île.
Elles se matérialisent en premier lieu en 2001 par l’adoption à l’unanimité par les députés et les sénateurs de la loi Vergès faisant de la lutte contre l’effet de serre une priorité nationale. Cette adoption avait été précédée par la rédaction de deux rapports signés par Paul Vergès, pour la Commission des affaires économiques du Sénat, et par Élie Hoarau, pour la Commission de la Production de l’Assemblée nationale. Créé par cette loi, l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique est institué, il est présidé par Paul Vergès (voir ci-après).
Les avancées se déclinent sur un plan réunionnais par l’Agenda 21, par le PRERURE, et par la mobilisation des énergies renouvelables et de la maîtrise de la demande d’énergie à la moindre occasion.
10 ans après l’appel lancé par Paul Vergès et Philippe Berne, force est de constater que La Réunion parmi les pays les plus avancés dans la lutte contre l’effet de serre et qu’elle met en place des stratégies d’adaptation pour faire face aux phénomènes climatiques extrêmes.