Changement climatique

400 millions d’euros pour l’autonomie énergétique dans les RUP demandés

Application de l’Accord de Paris par l’Union européenne

Témoignages.re / 7 juillet 2020

La Commission du Développement régional a voté un amendement demandant au Parlement européen de demander une enveloppe de 400 millions d’euros pour financer la transition vers l’autonomie énergétique des régions ultrapériphériques dont fait partie La Réunion. Cette somme représente 1 % du montant du programme européen visant au respect de l’Accord de Paris. Le vote en séance plénière aura lieu en septembre.

JPEG - 83.9 ko

Dans un communiqué publié hier, Younous Omarjee, député réunionnais au Parlement européen, annonce que la Commission du Développement Régional qu’il préside a adopté hier « un amendement demandant une enveloppe spécifique d’approximativement 400 millions pour les régions ultrapériphériques (RUP) au sein du Fonds de transition juste qui permettra de réaliser des investissements vers des énergies décarbonées ».

« Le Fonds de transition juste, d’un montant de 40 milliards d’euros, vise à remplir les objectifs de l’UE en matière d’énergie et de climat, dans le respect de l’accord de Paris, de manière à accompagner les régions européennes vers neutralité carbone à l’horizon 2050, tout en limitant les impacts socio-économiques d’une telle transformation. Aucune dotation spécifique n’était prévue pour les RUP », précise le député.
Quant aux modalités d’utilisation de l’enveloppe demandée, Younous Omarjee apporte les précisions suivantes :

« Ce Fonds financera notamment des investissements stratégiques dans les petites et moyennes entreprises, l’économie circulaire, la formation, l’aide à la recherche d’emploi et l’insertion marché du travail des travailleurs en reconversion. Le tourisme durable, l’éducation et l’agriculture pourraient également rentrer dans le champ du Fonds de transition juste. En raison de la situation particulière des régions ultrapériphériques, ces projets pourront être co-financé par la Commission européenne à hauteur de 85% »

Pour sa part, l’autre député réuionnais au Parlement européen, Stéphane Bijou, se félicite de l’adoption de cet amendement qu’il dit avoir porté.