Changement climatique

Appel des pays les plus vulnérables à accentuer la marche vers les énergies renouvelables

COP22 : le Climate Vulnerable Forum adopte le Communiqué de Marrakech

Témoignages.re / 21 novembre 2016

Ce vendredi 18 novembre, plus de 45 pays parmi les plus vulnérables aux effets du changement climatique étaient réunis à l’occasion d’une réunion organisée par le Climate Vulnerable Forum (CVF), lors de la 22e session de la Conférence des Parties (COP22).

JPEG - 84.6 ko

Présidée par le ministre de l’Environnement, de la Forêt et du Changement climatique de l’Ethiopie, Dr. Gemedo Dale, cette réunion a connu l’adoption du Communiqué de Marrakech. Lu par la poétesse Kathy Jetnil-Kijiner, originaire des Iles Marshall, le Communiqué est un appel à l’action pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris et pour la volonté de maintenir l’augmentation des températures sous les 1,5°C.

« Nous [pays les plus vulnérables face aux changements climatiques], sommes unis », stipule le Communiqué dès sa première ligne. Le texte précise également que tous les pays n’ayant pas encore soumis une contribution déterminée à l’échelon national (NDC) conforme à une part équitable dans le cadre de l’Accord de Paris doivent mettre à jour ces contributions « d’ici 2020 au plus tard ».

M. Gemedo Dale a déclaré : « Bien que notre contribution [au changement climatique] soit insignifiante, l’impact que le changement climatique fait peser sur nous est très élevé et nous sommes ici ensemble pour nous assurer que nous ayons un mot à dire sur notre avenir ». « Nous invitons tous les membres du CVF à poursuivre une action climatique nationale robuste », a-t-il ajouté.

Participant à la rencontre, le président de la COP22, M. Salaheddine Mezouar a tenu à féliciter la présidence éthiopienne pour cette initiative. Il a également souligné : « Vos initiatives, vos prises d’engagement s’engagent parfaitement dans l’esprit de la COP22. La présidence marocaine est à votre disposition. Vos recommandations seront prises en considération ».

La Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC), Mme Patricia Espinosa, a pour sa part souligné : « Nous nous félicitons de ce document adopté par les membres du Climate Vulnerable Forum et nous vous assurons de notre soutien pour la mise en œuvre de cette vision ».

Le CVF est un partenariat international des pays les plus touchés par les effets du changement climatique. Son objectif est d’exercer une pression supplémentaire sur la communauté internationale pour rehausser les ambitions face au changement climatique. Des pays de plusieurs régions du monde sont membres du CVF : Maldives, Costa Rica, Afghanistan, Bangladesh, Ethiopie, Tuvalu, Madagascar, ou encore le Népal.