Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Changement climatique

Fabrice Hoarau : « La Réunion face au défi du réchauffement climatique et de la protection de la biodiversité »

Retour sur la présentation de la 5e édition de la Marche réunionnaise pour le climat et la biodiversité

samedi 9 mars 2024


« Témoignages » poursuit la publication des interventions des organisateurs et partenaires de la 5e Marche réunionnaise pour le climat et la biodiversité, qui eurent lieu lors de la présentation de l’événement le 5 mars dernier à la salle Rwa Kaf de Sainte-Suzanne. Aujourd’hui, retour sur l’intervention de Fabrice Hoarau, conseiller régional délégué à l’Environnement et à la Problématique des déchets, représentant la Région Réunion.


Je suis très heureux d’être parmi vous ce matin à Sainte-Suzanne pour réaffirmer, au nom de la Présidente Huguette Bello et de tous les élus régionaux, le plein soutien de la Région Réunion à la réussite de cette Marche pour le Climat.
La présence de la collectivité régionale en tant que partenaire de l’événement relève de l’évidence. Vous le savez, sous l’impulsion visionnaire de Paul Vergès, à qui nous devons rendre l’hommage qu’il mérite, la Région Réunion a été pionnière sur le sujet du réchauffement climatique.

Depuis plus d’une vingtaine d’années, l’action de la Région Réunion est inséparable de la lutte contre le changement climatique.
Cela est en grande partie du à l’engagement de Paul Vergès qui dès son élection à la présidence de la Région en 1998, en avait un axe prioritaire.
C’est un héritage extrêmement riche qu’il nous a laissé et que nous devons faire fructifier.
Nous devons être dignes de cet héritage et être à la hauteur de nos responsabilités.

Quelques dates repères qui ont été fondatrices :

• 1999 : Conférence à l’UNESCO en présence du Premier ministre Lionel Jospin ; Paul Vergès fixe pour La Réunion l’objectif de l’autonomie énergétique
• 2001 : création de l’Agence Régionale de l’Energie de La Réunion (AREER) ; aujourd’hui, SPL Horizons
• Elaboration du PRERURE
• 14 février 2002 : lancement de l’Agenda 21 de l’île de La Réunion

Parallèlement, Paul Vergès va faire adopter au Parlement en 2001, à l’unanimité, une proposition de loi portant création de l’ONERC et conférant à la lutte contre le changement climatique une priorité nationale (Loi du 19 février 2001)

Dans cette dynamique, la Région Réunion a accueilli dans les années 2000, 2 évènements de portée internationale :

• En février 2005, une réunion du GIEC, s’est tenue, à l’invitation de Paul Vergès au Conseil Régional
• En juillet 2008, à l’initiative de la Réunion, s’est tenue à La Réunion une conférence internationale sur la biodiversité et les changements climatiques en partenariat avec l’UICN (« Les îles de l’Union européenne : stratégies face au changement climatique »)
• Cette conférence a débouché sur ce que l’on a appelé « le Message de La Réunion ».

La Réunion a donc été au cœur de ces enjeux planétaires. La Région Réunion a été précurseuse, et les enjeux auxquels elle est confrontée sur un territoire limité (transition démographique, changement climatique, mondialisation de l’économie…) en font un laboratoire des défis auxquelles est confrontée la planète, comme le disait Paul Vergès…

Aujourd’hui, sous la présidence d’Huguette Bello, la nouvelle mandature régionale a fait, de nouveau, du développement durable, le fil rouge de l’action régionale autour des 3 axes fondateurs de l’Agenda 21 : le développement humain ; le développement économique ; et la transition écologique.

La transition écologique est l’axe stratégique décisif qui irrigue toutes les actions de la Région :

Il repose en particulier sur 3 volets :

• L’aménagement équilibré du territoire
• la protection de la biodiversité
• L’objectif de l’autonomie énergétique.

• L’aménagement du territoire : c’est tout l’enjeu du Schéma d’Aménagement régional en cours de révision
L’impact des changements climatiques impose une attention renforcée en matière de prévention des risques et conduit à définir une trajectoire de réduction de l’artificialisation nette des sols prise en compte par le SAR.

• Biodiversité :
La Réunion est l’un des hots sports de la biodiversité.
A l’origine, notre île était comme un « Eden », avec une biodiversité végétale et animale exceptionnelle
En 3 siècles d’occupation humaine, beaucoup de dégâts ont été commis…
Notre responsabilité collective est de préserver tout ce qui a pu être sauvegardé, de restaurer tout ce qui peut l’être, et de lutter contre toutes les atteintes à la biodiversité.
Nous avons le devoir d’être exemplaires !
La Région a également initié la création de l’agence Régionale de la Biodiversité de La Réunion.

• Transition énergétique
La Région Réunion a pour ambition de construire l’autonomie énergétique de La Réunion.
L’horizon que nous voulons fixer se veut réaliste :
• Atteindre en 2050 l’autonomie énergétique (La Réunion aura alors achevé sa transition démographique qui, selon l’INESEE, l’a conduira à un million d’habitants en 2044…)
• Dès cette année, avec le remplacement du charbon et du fioul par la biomasse dans les usines mixtes du Gol et de Bois Rouge et dans la centrale du Port, La Réunion sera entièrement « décarbonnée ».
Mais, cela au moyen de l’importation de cette biomasse (selon des estimations, nous pouvons produire 100 000 tonnes de biomasse alors que les besoins pour remplacer le charbon dans les usines du Gol et de Bois Rouge s’élèvent à 600 000 tonnes).
Nous ne pouvons donc nous en satisfaire.
• Le chemin pour la souveraineté ou l’autonomie énergétique est donc encore long ; mais nous avons clairement l’ambition, de s’engager résolument sur cette voie pour atteindre cet objectif stratégique.
Nous agissons pour amplifier encore plus le développement des énergies renouvelables :
• un grand plan solaire ; (avec le mot d’ordre : « un toit solaire pour tous »)
• les reprises des initiatives sur les énergies marines
• L’éolien et notamment l’éolien off shore couplé à l’ hydrogène : enjeu décisif pour le transport collectif propre
• la relance des études sur la géothermie
Nous avons formulé auprès de l’Etat des propositions pour mobiliser les moyens réglementaires et financiers afin d’atteindre nos objectifs.
• Nous disposons déjà d’un atout avec un PPE qui a été approuvé par l’Etat. Mais nous souhaitons l’enrichir de nouvelles propositions et envisageons une révision dans un proche avenir…

Conclusion

L’action contre le réchauffement climatique et pour la préservation de la biodiversité est un véritable enjeu de civilisation comme le soulignait Paul Vergès.
Nécessité d’une approche globale et cohérente.
La Région Réunion a conscience de l’importance de l’enjeu qui engage l’avenir de notre île et des générations futures.
La transition écologique est le fil rouge de la mandature.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus