Retour sur la présentation de la 5e Marche réunionnaise pour le climat et la biodiversité

René Sotaca : « La Réunion se doit d’être un territoire actif des changements »

8 mars

Le 5 mars à la salle Rwa Kaf de Sainte-Suzanne, René Sotaca, conseiller départemental de Sainte-Suzanne/Cambuston/Petit Bazar représentait le Département lors de la présentation de la 5e édition de la Marche réunionnaise pour le climat et la biodiversité. Il a notamment évoqué le Plan départemental de transition écologique et solidaire mis en œuvre par sa collectivité. Voici le contenu de son intervention.

« C’est avec un immense plaisir que je suis à vos côtés à l’occasion de la Marche réunionnaise pour le Climat et la Biodiversité. Une édition qui a toute son importance tant les enjeux écologiques, énergétiques et climatiques sont au cœur des préoccupations de notre société contemporaine.
Le constat est en effet unanime. Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Notre Humanité se doit de changer de paradigme et faire de ce sujet une priorité et ce dès maintenant.
Face aux enjeux du dérèglement climatique et de la perte de notre biodiversité, le Département a bâti en 2021 une feuille de route afin d’accélérer les mesures en faveur de la transition écologique et Solidaire. L’objectif de ce plan est clair : réduire notre empreinte carbone, conformément à la Stratégie Nationale Bas Carbone, et plus globalement notre impact sur l’environnement, préserver les forêts et la biodiversité, et mettre en œuvre des mesures d’adaptation aux effets du changement climatique.

Je citerai plusieurs actions fortes qui se traduisent aujourd’hui dans ce Plan départemental de transition écologique et solidaire :
- Le plan Negawatt qui engage la collectivité dans un effort de transformation énergétique avec l’ambition à l’horizon 2024 de devenir une collectivité à énergie électrique positive. Ce plan repose sur 3 piliers : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et la production d’énergies renouvelables. Ce plan, ambitieux nous permet in fine de baisser notre consommation d’électricité ainsi que notre facture, tout en produisant une quantité d’électricité renouvelable équivalente à notre consommation.
- La participation au Comité de lutte contre la précarité énergétique, dont l’un des dispositifs phare est le Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Energie (SLIME). Le Département peut être un alerteur important, grâce à ses travailleurs sociaux, qui orientent vers ce dispositif des ménages en difficulté, nécessitant un diagnostic de leur consommation d’énergie et des solutions pour la réduire.
- La sécurisation de l’approvisionnement et l’alimentation en eau du territoire. En effet, les contingences nouvelles posées par les effets du changement climatique, qui amène un renforcement des contrastes climatiques avec des sécheresses plus longues, nécessite plus que jamais une gestion globale de la ressource en eau et la poursuite du déploiement de ces aménagements hydrauliques.
- Le soutien aux productions agricoles locales et de qualité avec le développement également d’une marque « 100 % La Réunion ».
- Le programme de reboisement ambitieux qui aboutira d’ici 2027 à la plantation d’un million d’arbres d’espèces indigènes et endémiques sur toute La Réunion.
- Les actions également envers les plus jeunes et notamment les collégiens s’agissant de l’embellissement de leur établissement ou quartier, de la lutte contre le gaspillage alimentaire par le tri des déchets dans les restaurants scolaires, des économies d’énergie…

Notre ambition est très claire. La Réunion se doit d’être un territoire actif des changements : changer nos habitudes en matière de consommation, énergétique notamment, de gestion des déchets, de protection de l’environnement, de respect de la biodiversité ou encore de déplacement. Les personnes les plus vulnérables, les gramounes, les personnes éloignées de l’emploi, les enfants, doivent en outre profiter de cette transition écologique, de tout ce qu’elle peut apporter en matière de qualité de vie, de santé, de solidarité ou encore d’économies…

Et ce virage écologique demande des actions fortes de sensibilisation, comme cette Marche réunionnaise pour le Climat et la Biodiversité, permettant à toutes et tous de faire évoluer nos comportements tant individuels que collectifs.
Le Département est donc fier d’être à vos côtés aujourd’hui pour promouvoir et encourager les démarches de transition écologique et solidaire ! »

A la Une de l’actu

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?