Changement climatique

Climat : « nous sommes en train de perdre la course »

Témoignages.re / 25 janvier 2019

"Nous sommes en train de perdre la course" face à l’accélération du changement climatique faute de "volonté politique", a s averti ce 25 janvier le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, depuis le Forum économique mondial de Davos.

"Le changement climatique court plus vite que nous, nous sommes en train de perdre la course et ce pourrait être une tragédie pour la planète", a lancé Antonio Guterres lors d’une intervention sur Facebok live. "La volonté politique est absente", a-t-il déploré.

Devant près de 3.000 responsables économiques et politiques réunis depuis le 22 janvier en Suisse, il a assuré que "l’évolution est pire que prévu" et "il est donc absolument indispensable d’inverser la tendance".

D’autant plus que l’accord historique de Paris sur le climat a été remit en question par le retrait des Etats-Unis décidé par le président américain Donald Trump, et par la perspective d’une décision similaire du nouveau président d’extrême-droite brésilien Jair Bolsonaro.

Pour le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, les engagements pris à Paris étaient déjà "insuffisants". Dans le cadre de cet accord conclu en 2015, les différents pays s’étaient accorder à limiter la hausse des températures à moins de 2 degrés par rapport aux niveau pré-industriels.

"Il faut que les pays prennent des engagements plus ambitieux", a estimé Antonio Guterres, jugeant que "la volonté politique est absente", alors que le changement climatique "est le problème le plus important auquel l’humanité est confrontée".

"Nous continuons à subventionner les énergies fossiles, ce qui n’a aucun sens", a-t-il notamment épinglé, appelant également à "mobiliser le secteur financier".



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Vrai hélas. Un élément révélateur parmi d’autres. J’ai eu comme information que chez les spécialistes des climatiseurs pour véhicules, le nombre de clients qui viennent pour faire recharger leur appareil en gaz augmente. Finalement cela suit le nombre de véhicules qui circulent, mais en plus, la hausse des températures. Il fera donc de plus en plus chaud, plus longtemps, sous les tropiques, sans parler du reste du monde, les extrèmes Nord et Sud aussi. Il est donc plus que grand temps de réaliser que l’on va droit dans le mur avec le système actuel. J’ai comme l’impression que les gens ne savent mais qu’en même temps, accèptent de vivre ainsi voire même d’y participer allègrement, préférant rouler au frais, en plus, souvent dans des voitures foncées, pour nes dire noires, donc des fours roulants(ce devrait être interdit quand on réfléchit). A quand une pétition pour remettre au présent les beaux projets de train, un TER-PEI reliant St Benoît à St Joseph ? En mode électrique et pourquoi pas gratuit ? Rendre l’île dela Réunion autonome en énergie. Ceci serait possible car on utiliserait enfin, la géothermie, le soleil, le vent, qui sont des énergies locales, gratuites et renouvelables. Tout ce qu’il faut pour que l’île de la Réunion innove, montre l’exemple pour la région sud de l’Océan Indien, la France, et pourquoi pas le monde entier ? On en est loin et même hélas,nous vivons l’antithèse de cela. En effet, on consomme de plus en plus de l’énergie non renouvelable, de plus en plus chère, polluante et on attenint des records de chômage, d’asmatiques, les inégalités persistent, on consomme, suit la mode, sans souci ni, encore moins, penser aux futures générations pour lesquelles on continue de saccager l’île. La mer, tout ce qui peut rapporter. Le profit au plus vite quitte à mettre l’avenir en danger ! Les citoyens sont-ils à ce point aveugles, ignorants, égoistes ou égocentriques ? Les 4 à la fois ?! Cela augure rien de bon pour l’avenir, non, vraiment. Un ex pour finir, les bichiques. Bientôt, les jeunes auront oublié qu’il y en avait ici, jadis, à profusion, on s’y baigné au milieu d’eux dans les embouchures des rivières, un paradis perdu parmi d’autres..... nous verrons, vivront la suite....La mode qui se démode, le manque de volonté, d’action, l’oubli pour ne garder que le superficiel, le bling-bling, la frime.... Que tout cela vole bien bas !!!! Arthur.

    Article
    Un message, un commentaire ?