175 millions de dollars pour l’AGIA

COP28 : Des partenaires mondiaux et africains s’engagent pour l’Alliance pour l’infrastructure verte en Afrique

4 décembre 2023

Dans le cadre de la COP 28, les institutions africaines et mondiales, ainsi que les gouvernements allemand, français et japonais et des organisations philanthropiques ont envoyé un puissant signal de soutien en s’engageant pour plus de 175 millions de dollars en faveur de l’Alliance pour l’infrastructure verte en Afrique (AGIA). Cet engagement initial historique aidera à accroître rapidement le financement de projets d’infrastructure transformateurs respectueux du climat sur le continent.

Ces nouveaux engagements feront également progresser l’AGIA vers sa première clôture de 500 millions de dollars de capital mixte pour la préparation et le développement de projets à un stade précoce. L’Alliance est un partenariat scellé entre la Commission de l’Union africaine, la Banque africaine de développement, Africa50 et d’autres partenaires. Elle vise à débloquer jusqu’à dix milliards de dollars de capitaux privés pour des projets d’infrastructures vertes et à stimuler l’action mondiale pour accélérer la transition juste et équitable de l’Afrique vers le zéro émission nette de CO2.

Parmi les signataires du protocole d’intention figurent des représentants de la Banque africaine de développement, d’Africa50, de la France, de l’Allemagne, du Japon, de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), de la Banque ouest-africaine de Développement (BOAD), de Proparco (Groupe Agence française de développement) et du Three Cairns Group.

Le président de l’Union des Comores et président en exercice de l’Union africaine, Azali Assoumani, le président de Madagascar, Andry Rajoelina, et le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, ont assisté à la cérémonie de signature.

COP28Accord de Paris sur le climat

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?