« Déclaration conjointe sur l’urbanisation et le changement climatique » : les gouvernements locaux s’engagent

COP28 : vers une nouvelle voie en matière d’urbanisation

7 décembre 2023

La présidence de la COP28 a accueilli une réunion ministérielle sur l’urbanisation et le changement climatique, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l’Habitat (ONU-Habitat) et Bloomberg Philanthropies. Au cours de la conférence ministérielle, les ministres du gouvernement, les dirigeants régionaux, les institutions financières et les parties prenantes non gouvernementales ont été invités à soutenir la « Déclaration conjointe sur l’urbanisation et le changement climatique ».
La Déclaration, soutenue par plus de 40 ministres de l’Environnement, du Développement urbain et du Logement, propose 10 résultats pour soutenir et intégrer l’action climatique à tous les niveaux de gouvernement, tout en accélérant le financement climatique local pour garantir qu’un financement adéquat de l’adaptation parvienne aux villes. La réunion, à laquelle ont participé 1 000 participants et plus de 200 dirigeants infranationaux, marquait la deuxième fois que les ministres du Logement, du Développement urbain et de l’Environnement se réunissaient au cours d’une COP.
La réunion ministérielle faisait suite au tout premier « Sommet local d’action climatique » organisé lors d’une COP, où la « Coalition pour des partenariats multiniveaux à haute ambition (CHAMP) ».

A Dubaï, le 6 décembre, la présidence de la COP28 s’est jointe au Programme des Nations Unies pour l’habitat (ONU-Habitat) et à Bloomberg Philanthropies pour appeler les ministres du Logement, du Développement urbain, de l’Environnement et des Finances à soutenir le « Déclaration finale commune sur l’urbanisation et le changement climatique ».

La Déclaration, soutenue par plus de 40 ministres de l’Environnement, du Développement urbain et du Logement, a été présentée à la COP28 lors de la deuxième réunion ministérielle sur l’urbanisation et le changement climatique. Lors de l’événement, la présidence de la COP28 a réitéré son appel aux gouvernements nationaux à intégrer pleinement l’action climatique à tous les niveaux de gouvernement et à collaborer avec les gouvernements régionaux et locaux sur la conception et la mise en œuvre de nouveaux plans et politiques climatiques, y compris la prochaine série de CDN avant la COP30 en 2025.

Jusqu’à 90 % des villes sont menacées par la montée du niveau de la mer et les tempêtes

La Déclaration présente un plan en dix points visant à renforcer l’inclusion des villes dans le processus décisionnel sur le changement climatique, à conduire une action climatique à plusieurs niveaux et à accélérer le déploiement du financement climatique urbain afin que les villes soient préparées et soutenues pour répondre à la crise climatique.

Actuellement, jusqu’à 90 % des villes sont menacées par la montée du niveau de la mer et les tempêtes, et leurs habitants sont exposés à des températures dix degrés plus élevées que leurs homologues des zones rurales.

« La COP28 est un changement de paradigme vers l’action. Nous donnons les moyens et soutenons les villes en première ligne du changement climatique pour qu’elles prennent l’initiative », a déclaré le Dr Sultan Al Jaber, président de la COP28.

« Nous avons réuni plus de 450 maires et gouverneurs à la COP28 et leurs connaissances dans l’hyper-proximité sont cruciales pour éclairer nos solutions mondiales. Lorsque nous parlons d’inclusivité, c’est ce que nous voulons dire : nous avons besoin de toutes les voix autour de la table. Je remercie et félicite les personnes impliquées pour leur leadership », a ajouté le Dr Al Jaber.

Plus de 1000 maires et gouverneurs à la COP28

« Chaque ville a des besoins et des solutions spécifiques, mais il s’agit fondamentalement d’un problème mondial, comme le montre cette déclaration. Nous avons convaincu plus de 1 000 maires et gouverneurs de participer à la COP28, car lorsque nous parlons d’inclusivité totale, c’est ce que nous entendons. Nous savons que nous devons apprendre de ceux qui sont en première ligne et les soutenir. Je remercie et félicite les personnes impliquées pour leur leadership », a ajouté le Dr Al Jaber.

La Déclaration s’appuie sur la « Coalition pour des partenariats multiniveaux à haute ambition » (CHAMP), qui a été lancée lors du Sommet local d’action pour le climat (LCAS) le 1er décembre lors de la COP28 et vise à informer et responsabiliser les ministres. CHAMP vise à identifier et à renforcer les leviers pour accroître et accélérer le déploiement du financement climatique afin de permettre aux villes et aux gouvernements locaux de répondre à la crise climatique. Il vise également à permettre l’inclusion des dirigeants locaux et régionaux dans la formation des contributions déterminées au niveau national (NDC). À ce jour, CHAMP a été approuvé par plus de 60 gouvernements nationaux.

70 % des émissions de CO2 viennent des villes

Maimunah Mohd Sharif, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies et Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), a déclaré : « La réunion ministérielle a été un moment clé dans notre travail en faveur de villes inclusives et résilientes au climat. Un large éventail de parties prenantes s’est réuni, notamment des dirigeants aux niveaux national et local, soulignant la priorité commune de soutenir les environnements urbains pour résister aux défis climatiques. »

Bien que les villes, qui abritent la majeure partie de la population mondiale, soient responsables de plus de 70 % des émissions de CO2, une action immédiate pourrait ramener leurs émissions à un niveau proche de zéro net. Le financement reste un goulot d’étranglement critique, avec seulement 21 pour cent du financement climatique alloué à l’adaptation et à la résilience, et seulement 10 pour cent atteignant le niveau local.

La réunion ministérielle sur l’urbanisation et le changement climatique représente la deuxième fois que les ministres responsables du logement, du développement urbain et de l’environnement se réunissent au cours du processus de la COP. La première a eu lieu lors de la COP27 à Charm el-Cheikh avec le soutien d’ONU-Habitat, qui a marqué une première étape importante dans la coordination des différents niveaux de gouvernement pour faire face à la crise climatique en soutien aux objectifs de l’Accord de Paris.

Accord de Paris sur le climatCOP28

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?