Changement climatique

Echec du G7 sur le climat : chaque journée perdue aggrave la situation

Tribune de Gilles Leperlier, candidat aux législatives

Témoignages.re / 29 mai 2017

Dans une tribune adressée samedi à la presse, Gilles Leperlier, candidat du PCR aux législatives dans la 6e circonscription, alerte sur un des enseignements du sommet du G7 qui s’est tenu la semaine dernière en Sicile.

JPEG - 36.6 ko
Gilles Leperlier.

Réunis en Sicile, les chefs d’Etat du G7 n’ont pas réussi à trouver d’accord sur la lutte contre le réchauffement climatique. Donald Trump, Président des Etats-Unis, donnera son avis sur les accords de Paris seulement « la semaine prochaine ». Un échec pour le monde entier.

A l’aube de la semaine du développement durable en France, le compte-rendu du G7, qui s’est tenu en Sicile ces derniers jours, est des plus inquiétants. Aucun accord n’a été trouvé entre les chefs d’Etat sur le climat. Cet échec aura des répercussions sur le monde entier, et La Réunion.

Voilà des années que les scientifiques et politiques alertent sur la situation dangereuse du réchauffement climatique. Paul Vergès, visionnaire, en a fait le combat d’une vie. La Réunion n’est pas épargnée et subit les effets de ces bouleversements, à l’instar du monde entier.

Véritable enjeu de civilisation, le climat rythmera le destin commun de tous les peuples, pour ce siècle et les siècles à venir. Le climat n’est donc pas l’affaire que d’un pays, c’est l’affaire du monde entier. Et il est inadmissible que l’avenir de tous les peuples soit à la merci d’un seul dirigeant.

La situation n’a pas été anticipée. Chaque journée perdue aggrave fortement la situation de la planète. Nous avons, tous et chacun, un pouvoir de pression sur nos décideurs qui doivent prendre des mesures d’urgence.

Malgré cet échec du G7, nous devons toujours croire en un avenir plus sain, plus propre et plus durable pour tous. Ce sujet mérite une attention sans faille et les mesures prises en termes de sensibilisation, formation, éducation à l’environnement doivent se poursuivre, à tous les niveaux, et pour tous les publics.

La Réunion peut contribuer à l’effort global de l’Humanité, en atteignant l’autonomie énergétique d’ici 2025, grâce à la maitrise de nos énergies renouvelables et à l’utilisation raisonnée de nos ressources. Je fais de ce projet l’un des axes prioritaires de mon programme, pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains et invite chaque citoyen à se saisir de cette problématique mondiale.

Gilles Leperlier



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le climat, quel climat...affère lé grave, affère nou sen pa nou konserné. Peut-être que si on nous annonce une catastrophe occasionnant 146 morts et le déplacement de pratiquement de la moitié de la population réunionnaise pour cause inondation, peut-être " nou va sort de notre train quotidien et rejeter l’indifférence. Actuellement, ce scénario semble improbable à la Réunion, mais tout proche de nous, sur la même planète, au Sri Lanka en plus des 146 morts, plus de 500 000 personnes ont été déplacées pour cause d’inondation. Juste un rappel, pour l’instant, la Réunion ne compte que 840 000 habitants. Imagine que nous sommes confrontés à cette situation, notamment en cas de tsunami, là...nou di le climat lé important...mais lé trop tard. Si zordi nou renverse pa la vapeur de la pollution et de la destruction de notre chère terre, nou et la génération future nou va patauger dann la boue et s’enliser jusqu’au cou.

    Article
    Un message, un commentaire ?