Changement climatique

Grand succès de la Marche réunionnaise pour le Climat

Près de 2.000 participants à une manifestation qui salue la mémoire de Paul Vergès

Manuel Marchal / 2 mars 2020

Le succès de la Marche réunionnaise pour le Climat s’est encore amplifié. Hier, près de 2000 personnes étaient hier à Sainte-Suzanne pour participer à cette action. Ceci souligne que la lutte contre le changement climatique et pour la protection de la biodiversité est une cause qui ne cesse de progresser dans la société réunionnaise.

JPEG - 93.5 ko

La Marche réunionnaise pour le Climat est née en 2018, afin de rendre hommage à l’action de Paul Vergès dans la lutte contre le changement climatique. La date choisie coïncidait avec celle de l’anniversaire de la naissance du regretté dirigeant réunionnais. En 2018, malgré un report dû aux conditions météorologiques, plusieurs centaines de personnes avaient ouvert la voie. L’an passé, le succès était au rendez-vous avec 1.200 participants. Les près de 2.000 marcheurs d’hier ont souligné que cette manifestation est désormais inscrite dans le calendrier de la société réunionnaise.
Tôt hier matin au Bocage Lucet Langenier, ils étaient déjà nombreux bien avant le début de la marche pour visiter les stands des partenaires de l’organisateur de l’événement, le SIDELEC Réunion, institution présidée par Maurice Gironcel.

Etre exemplaire

Ceci a permis à des collectivités comme la Mairie de Sainte-Suzanne ou la CINOR, à des associations et à des entreprises d’illustrer leur implication dans la protection de l’environnement au travers d’actions concrètes comme le tri, ou le soutien à l’équipement en appareils produisant de l’électricité à partir du soleil par exemple.
Après la prestation d’un groupe musical sur le podium, le moment était venu d’une séance de zumba pour s’échauffer.

JPEG - 78.5 ko

C’est alors que Nono, parrain de cette 3e édition, a pris la parole. Il a rappelé l’importance de s’engager pour la cause de la lutte contre le changement climatique. Ses effets se font déjà ressentir, ils touchent particulièrement les plus vulnérables et compromettent l’avenir des générations futures. D’où un appel à continuer à se mobiliser et à être exemplaire, notamment en invitant les nombreux participants à la marche à ne laisser aucun déchet témoin de leur passage.
Un hommage a été ensuite rendu à Paul Vergès par la lecture d’une de ses citations mise en évidence comme mot d’ordre de cette 3e Marche réunionnaise pour le climat : « Il est temps de sauver la planète et de fonder une civilisation responsable de son environnement qui saura respecter toute la chaîne de la biodiversité ». Le rôle de lanceur d’alerte de l’ancien dirigeant communiste a été rappelé, c’est en effet lui qui fut le premier responsable politique réunionnais à sensibiliser la population de notre île sur la question du changement climatique.

Les communistes pionniers

JPEG - 94.5 ko

Les marcheurs se sont ensuite rassemblés pour le départ qui fut donné par Nono. Parmi les marcheurs se trouvait de nombreux communistes, dont Elie Hoarau, président du PCR, Yvan Dejean, secrétaire général du PCR et l’ancienne sénatrice Gélita Hoarau. Cette présence importante rappelait qu’en matière de protection de l’environnement à La Réunion, les communistes réunionnais ont toujours été des précurseurs et les responsables d’actions concrètes, comme la plantation d’un million d’arbres au Port et le long de la route des Tamarins. Les communistes ont également su faire de la lutte contre le changement climatique une cause qui rassemble. C’est ce que rappelle le succès de la 3e édition de la Marche réunionnaise pour le Climat.

M.M.