Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Changement climatique

Isabelle Erudel : « Notre humanité se doit de changer sa façon de vivre »

1er Festival climatique au Port dans le Parc boisé Laurent Vergès

lundi 11 décembre 2023


Le 1er Festival climatique s’est tenu le 8 décembre au Port. C’est une initiative du Lycée Léon de Lépervanche avec la participation des élèves du lycée professionnel, des collèges et des écoles élémentaires du Port. Deux enseignants, Emmanuelle de Lavergne et Mme Laravine, se sont particulièrement impliqués dans cette initiative.
Ce 1er Festival climatique eut lieu dans le Parc boisé Laurent Vergès. Ceci rappelle que grâce à une politique d’anticipation lancée en 1971 au Port par l’équipe de Paul Vergès, la température moyenne dans la ville a diminué grâce à la plantation de 500 000 arbres.
Conseillère départementale PCR du Port, Isabelle Erudel est intervenue lors de cette manifestation. Voici son intervention.


(…) C’est avec un immense plaisir que je suis à vos côtés à l’occasion de ce
1er Festival Climatique au Port. Une édition qui a toute son importance tant les enjeux écologiques, énergétiques et climatiques sont au cœur des préoccupations de notre société contemporaine.

Le constat est en effet unanime. Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Notre humanité se doit de changer sa façon de vivre et faire de ce sujet une priorité et ce dès maintenant.

Jordi, nou lé dann Park boizé apelé Fonkèr « Laurent Vergès ».
Landroi lé for an sinbol’
Li la été créé dann lé zané 1980, pansé dann lé zané 70 pou « CHANGER LE CLIMAT PAR LA VÉGÉTALISATION ».
Ce projet c’est Paul Vergès qui a été à l’initiative et son équipe municipale. Paul Vergès qui a été un précurseur dans le domaine du développement durable.
Le Port c’est une ville très chaude, l’aménagement entier de la ville a été réfléchi de telle sorte de pouvoir faire entrer l’air dans la ville, avec l’orientation, l’architecture des bâtiments.
Et le Parc boisé c’est un « poumon vert » de 17 hectares qui permet de faire descendre la température de 3 °C.

Face aux enjeux du dérèglement climatique et de la perte de notre biodiversité, le Département a bâti en 2021 une feuille de route afin d’accélérer les mesures en faveur de la transition écologique et Solidaire. L’objectif de ce plan est clair : réduire notre empreinte carbone, conformément à la Stratégie Nationale Bas Carbone, et plus globalement notre impact sur l’environnement, préserver les forêts et la biodiversité, et mettre en œuvre des mesures d’adaptions aux effets du changement climatique.

Je citerai plusieurs actions fortes qui se traduisent aujourd’hui dans ce Plan départemental de transition écologique et solidaire :

- Le plan Negawatt qui engage la collectivité dans un effort de transformation énergétique avec l’ambition à l’horizon 2024 de devenir une collectivité à énergie électrique positive. Ce plan repose sur 3 piliers : la Sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et la production énergie renouvelable. (Ce plan, ambitieux nous permet in fine de baisser notre consommation d’électricité de 35 % ainsi que notre facture, tout en produisant une quantité d’électricité renouvelable équivalente à notre consommation. Les nouvelles toitures des collèges ont été mises, cette année, à disposition des solaristes pour produire de l’énergie photovoltaïque.)
- Le programme de reboisement ambitieux qui aboutira d’ici 2027 à la plantation d’un million d’arbres d’espèces indigènes et endémiques (sur toute La Réunion, à travers des actions de replantations impliquant les populations des quartiers ainsi que les collégiens.)
- La sécurisation de l’approvisionnement et l’alimentation en eau du territoire. (En effet, les contingences nouvelles posées par les effets du changement climatique, qui amène un renforcement des contrastes climatiques avec des sécheresses plus longues, nécessite plus que jamais une gestion globale de la ressource en eau et la poursuite du déploiement de ces aménagements hydrauliques.)
- Le soutien aux productions agricoles locale et de qualité avec le développement également tout récent d’une marque « 100 % La Réunion »
- Les actions de sensibilisation également envers les plus jeunes et notamment les collégiens s’agissant de la lutte contre le gaspillage alimentaire par le déploiement de tables de tri des déchets dans les restaurants scolaires, des actions pour une alimentation plus saine et locale…

Notre ambition est très claire : La Réunion se doit d’être un territoire actif des changements : changer nos habitudes en matière de consommation, énergétique notamment, de gestion des déchets, de protection de l’environnement, de respect de la biodiversité ou encore de déplacement. Le Département accompagne les collégiens à mieux comprendre les enjeux de biodiversité au travers de visites d’espaces naturels sensibles.
Et ce virage écologique demande des festivals, comme celui d’aujourd’hui, qui permettent à toutes et tous de faire évoluer nos comportements tant individuels que collectifs.

Le Département est donc fier d’être à vos côtés aujourd’hui pour promouvoir et encourager les démarches de transition écologique et solidaire.

Bravo à zot dèt là jordi !
Bravo bann zorganizatris’ et zorganizatër’
Mersi à Zot et pas’ in gayar journé.

Portfolio


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus