Financement de la lutte contre la crise climatique

La COP28 mobilise plus de 57 milliards de dollars au cours de ses quatre premiers jours

6 décembre 2023

Dans une puissante démonstration de solidarité mondiale, les gouvernements, les entreprises, les investisseurs et les organismes philanthropiques ont annoncé plus de 57 milliards de dollars dans le cadre de l’agenda climatique au cours des quatre premiers jours seulement de la COP28 qui se tient actuellement à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Huit engagements et déclarations reçoivent également un soutien historique et trois autres seront annoncées dans les prochains jours.

Après un accord historique visant à rendre opérationnel un fonds pour la réponse à l’impact climatique dès le premier jour, les annonces ont afflué dans l’ensemble de l’agenda climatique, notamment sur la finance, la santé, l’alimentation, la nature et l’énergie.

En matière de financement climatique, les Émirats arabes unis ont lancé un fonds catalytique de 30 milliards de dollars, ALTÉRRA, en mettant l’accent sur le déblocage de financements privés dans les pays du Sud. Le pays a également annoncé 200 millions de dollars pour les DTS et 150 millions de dollars pour la sécurité de l’eau. Par ailleurs, la Banque mondiale a annoncé une augmentation de 9 milliards de dollars par an pour financer des projets liés au climat. Et, dans les premières 48 heures de la COP28, après la mise en œuvre d’un accord historique aux pertes et dommages, 725 millions de dollars ont déjà été promis.

En outre, 3,5 milliards de dollars ont été annoncés pour reconstituer le Fonds vert pour le climat, 2,7 milliards de dollars ont été promis pour la santé, 2,6 milliards de dollars ont été engagés pour la transformation des systèmes alimentaires, 2,6 milliards de dollars ont été promis pour protéger la nature, 467 millions de dollars ont été annoncés pour l’action climatique en milieu urbain, et 1,2 milliard de dollars ont été engagés pour les secours, le redressement et la paix.

Dans le domaine de l’énergie, 2,5 milliards de dollars ont été mobilisés pour les énergies renouvelables et 1,2 milliard de dollars pour la réduction des émissions de méthane. En outre, 568 millions de dollars ont été promis pour stimuler les investissements dans la fabrication d’énergie propre.

Au total, plus de 57 milliards de dollars ont été annoncés au cours des quatre premiers jours. En outre, les nouveaux engagements et déclarations faites lors de la COP28 ont reçu un soutien historique.

Huit nouvelles déclarations ont été annoncées.

Il s’agit notamment des toutes premières déclarations sur la transformation des systèmes alimentaires et la santé, ainsi que des déclarations sur les énergies renouvelables et l’efficacité, ainsi que des initiatives visant à décarboner les industries à fortes émissions.

Trois déclarations supplémentaires seront annoncées dans les prochains jours sur l’hydrogène, le refroidissement et le genre. Le nombre de pays soutenant ces déclarations et engagements est en augmentation et démontre un niveau d’inclusivité sans précédent lors de cette COP.

Huit Déclarations

La répartition complète des engagements et des déclarations à ce jour est la suivante :

L’engagement mondial en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique a été approuvé par 119 pays.
La Déclaration COP28 des Émirats arabes unis sur l’agriculture, l’alimentation et le climat a reçu le soutien de 137 pays.
La Déclaration des Émirats arabes unis sur le climat et la santé de la COP28 a été approuvée par 125 pays.
La Déclaration COP28 des Émirats arabes unis sur l’aide climatique, le redressement et la paix a été approuvée par 74 pays et 40 organisations.
La Déclaration COP28 des Émirats arabes unis sur le financement climatique a été approuvée par 12 pays.
L’engagement de la Coalition pour des partenariats multiniveaux à haute ambition (CHAMP) a été approuvé par 64 pays.
La Charte de décarbonisation du pétrole et du gaz a été approuvée par 51 entreprises, représentant 40 % de la production pétrolière mondiale.
L’accélérateur de transition industrielle a été soutenu par 35 entreprises et six associations industrielles, dont la World Steel Association, l’International Aluminum Institute, la Global Renewable Alliance, la Global Cement and Concrete Association, l’Oil and Gas Climate Initiative et l’International Air Transport Association.
La présidence de la COP28 est encouragée par la solidarité des parties et des acteurs non étatiques qui se mobilisent pour apporter leur soutien politique et financier. La présidence continuera d’inciter toutes les parties et parties prenantes à intensifier leurs actions et leurs contributions.

Répartition des promesses financières et des contributions jusqu’à présent

Pertes et dommages : 725 millions de dollars
Fonds vert pour le climat : 3,5 milliards de dollars (augmentant la deuxième reconstitution à 12,8 milliards de dollars)
Énergie renouvelable : 2,5 milliards de dollars
Technologie : 568 millions de dollars
Méthane : 1,2 milliard de dollars
Financement climatique : plus de 30 milliards de dollars des Émirats arabes unis (plus 200 millions de dollars de droits de tirage spéciaux et une augmentation de 9 milliards de dollars par an de la Banque mondiale)
Alimentation : 2,6 milliards de dollars
Nature : 2,6 milliards de dollars
Santé : 2,7 milliards de dollars
Eau : 150 millions de dollars
Secours, redressement et paix : 1,2 milliard de dollars
Action climatique locale : 467 millions de dollars

A la Une de l’actuAccord de Paris sur le climatCOP28

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?