Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Développement > Changement climatique

La fondatrice de PETA prend une douche publique pour qu’on ne puisse plus tirer le rideau sur l’impact dévastateur de la viande

samedi 3 décembre 2022


Pour faire le rapprochement entre l’impact environnemental de la production de viande et l’immense gaspillage d’eau qu’elle implique, surtout dans un contexte de sécheresse en Inde, la fondatrice de PETA, Ingrid Newkirk, s’est savonnée en plein centre de Mumbai.


L’action soulignait que la meilleure chose que les gens puissent faire pour économiser l’eau et cesser de contribuer à la catastrophe climatique est de devenir végan. Le rideau de douche indiquait d’ailleurs : « 1 plat de poulet = 30 douches. Devenez végan pour mettre fin à la sécheresse mondiale ! »

« La production de viande et de produits laitiers nécessite jusqu’à 50 fois plus d’eau que la production d’aliments végétaux comme les légumineuses, les légumes et les céréales », explique Ingrid Newkirk. « PETA exhorte tout le monde à épargner la vie des animaux et à économiser les précieuses ressources de notre planète en choisissant des aliments végans – avant que la vie telle que nous la connaissons et l’environnement ne s’effondrent. »

Selon certaines estimations, l’agriculture animale est responsable de plus d’émissions de gaz à effet de serre que tous les systèmes de transport du monde réunis. Et tandis qu’une personne sur quatre dans le monde n’a pas accès à l’eau potable, la production d’aliments d’origine animale utilise un tiers des ressources mondiales en eau douce.

L’agriculture animale utilise également un tiers des terres cultivées mondiales, qui pourraient être utilisées pour nourrir des humains affamés au lieu des animaux qui sont élevés et élevés uniquement pour être utilisés et tués. Devenir végétalien sauve la vie de près de 200 animaux par an. 

PETA, dont la devise dit notamment que « les animaux ne nous appartiennent pas et [que] nous n’avons pas à les utiliser pour notre nourriture », et qui s’oppose au spécisme, l’idéologie postulant une prétendue supériorité de l’humain sur les autres animaux, propose gratuitement son « Guide du végan en herbe » à celles et ceux souhaitant agir à chaque repas pour protéger la planète.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus