Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Changement climatique

Les 1% les plus riches sont responsables de 16% des émissions de gaz à effet de serre

Taxer les plus riches pour préserver l’environnement

mardi 21 novembre 2023


Un rapport de l’ONG de lutte contre la pauvreté Oxfam a révélé les inégalités de responsabilités dans le réchauffement climatique. L’ONG appelle les plus riches, responsables de la majorité des émissions, à jouer le jeu en, réduisant leurs émissions.


Le mode de vie des plus riches est plus néfaste pour l’environnement, selon l’ONG Oxfam, car les 1% les plus riches de la planète émettent autant de gaz à effet de serre que les deux tiers de la population la plus pauvre, soit environ 5 milliards de personnes.

"Plus vous êtes riche, plus il est facile de réduire vos émissions personnelles et celles liées à vos investissements", a estimé Max Lawson, coauteur du rapport. "Vous n’avez pas besoin d’une troisième voiture, de quatrièmes vacances ou […] d’investir dans l’industrie du ciment".

Le rapport de l’ONG intitulé "L’égalité climatique : une planète pour les 99%" s’appuie sur des recherches compilées par l’Institut de l’environnement de Stockholm (SEI) et analyse les émissions liées à la consommation associées à différentes catégories de revenus jusqu’en 2019.

Parmi les principales conclusions, le fait que les 1% les plus riches, soit 77 millions de personnes, sont responsables de 16% des émissions mondiales liées à leur consommation. Il s’agit de la même proportion que 66% de la population la plus pauvre, soit 5,11 milliards de personnes.

Les plus riches émettent particulièrement "dans leur vie quotidienne, par leur consommation, notamment celle de leurs yachts, jets privés et styles de vie somptueux" ainsi que "par leurs investissements et leurs intérêts financiers dans des industries très polluantes" et par leur "influence" dans l’élaboration des politiques, a souligné l’ONG.

Le seuil de revenu pour faire partie des 1% les plus riches a été ajusté par pays en fonction de la parité de pouvoir d’achat. Ainsi, aux Etats-Unis, le seuil est de 140.000 dollars (128.000 euros) et l’équivalent au Kenya est d’environ 40.000 dollars. Or en France, en dix ans, les 1% les plus riches ont émis autant de carbone en un an que les 50% les plus pauvres.

"Nous pensons qu’à moins que les gouvernements n’adoptent une politique climatique progressiste, où les personnes qui émettent le plus sont invitées à faire les plus grands sacrifices, nous n’obtiendrons jamais de bonnes politiques dans ce domaine", a estimé Max Lawson.

L’ONG propose la mise en place d’une taxe pour les personnes effectuant plus de 10 vols par an ou une taxe sur les investissements non écologiques qui serait beaucoup plus élevée que celle sur les investissements écologiques.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus