Changement climatique

Les inondations aggravent la crise en Europe

Plus de 120 morts et 1.300 disparus dans des inondations en Allemagne et en Belgique

Manuel Marchal / 17 juillet 2021

Le Nord-Ouest de l’Allemagne et l’Est de la Belgique ont été touchés par des pluies diluviennes entraînant des inondations catastrophiques responsables de la mort de plus de 120 personnes, tandis que 1.300 sont portées disparues. Un des vieux cœurs industriels de l’Europe a été touché par une des conséquences du changement climatique qu’il a contribué à amorcer voici 150 ans. C’était totalement inattendu. La reconstruction devra tenir compte de ce phénomène climatique extrême, ce sont des dépenses urgentes considérables en pleine crise sanitaire. La Réunion est également concernée par une telle menace. Car avec le réchauffement climatique, la zone d’évolution des cyclones tropicaux très intenses se rapproche de notre île, et donc avec elle le risque de vents dévastateurs et de pluies destructrices.

JPEG - 42.5 ko

Le bilan des inondations catastrophiques provoquées par de fortes pluies dans l’ouest et le sud de l’Allemagne s’est alourdi à plus de 100 morts vendredi midi, ont annoncé la police et les autorités locales. Les États fédéraux de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat ont été particulièrement touchés, avec respectivement 43 et 60 personnes tuées.
Un grand nombre de personnes sont toujours portées disparues. Dans un district, on estime actuellement à environ 1.300 le nombre de personnes disparues, tandis qu’environ 3.500 personnes sont traitées dans des établissements de soins. « En raison de la complexité des dégâts, une évaluation finale de la situation n’est pas encore possible », a annoncé le district via Twitter.
Le bilan sera sans doute revu à la hausse à la suite d’un glissement de terrain ayant emporté plusieurs maisons, hier, près de Cologne.
Un extrait d’un article de France Infos donne un aperçu de la catastrophe :
« A Ahrweiler, plusieurs maisons se sont effondrées. Sous les décombres, la ville donne le sentiment d’avoir été victime d’un tsunami. Euskirchen, un peu plus au nord, est probablement l’une des villes les plus sinistrées, avec au moins 20 morts dénombrés sur place. Le centre-ville, d’ordinaire coquet, ressemble à un champ de ruines, les façades de maisons littéralement arrachées par les crues. Un barrage tout proche menace en outre de céder. »

Deux régions industrielles historiques touchées

En Belgique, ce sont au moins 20 morts qui sont à dénombrer en raison de pluies diluviennes qui se sont abattues sur l’Est du pays. C’est le vieux cœur industriel et francophone de la Belgique qui a été submergé par les inondations, notamment à Liège. Les pluies sont également responsables d’effondrement de maisons.
Par mesure de sécurité, les Chemins de fer belges ont annoncé l’arrêt de la desserte de tout le Sud du pays en attendant l’amélioration de la situation.
La Rhénanie du Nord et la Wallonie font partie des plus anciennes régions industrielles de l’Europe. Elles furent donc parmi les premières à polluer l’atmosphère avec des rejets massifs de gaz à effet de serre, à l’origine du réchauffement climatique qui vient de les frapper. Elles contribuèrent à faire de la Belgique et de l’Allemagne des grandes puissances avant la Première guerre mondiale. Qui aurait pu penser qu’un jour plus d’une centaine de personnes y perdraient la vie en raison de la pluie et des inondations qui ont suivi ?

Mobilisation de l’Europe pour reconstruire

Devant un phénomène climatique extrême, ces deux pays européens doivent faire face à une catastrophe humanitaire alors qu’ils sont déjà confrontés à une crise sanitaire. Ceci indique donc que la reconstruction impliquera la solidarité de l’Union européenne.
La reconstruction devra nécessairement tenir compte des inondations actuelles afin que dans le futur, la population puisse être protégée. Ce sont donc des sommes considérables qui devront être mobilisées dans un contexte tendu. Ce sont deux anciennes régions industrielles qui connaissent une situation sociale difficile en raison de la décision des capitalistes européens de délocaliser l’industrie de ce continent dans des régions du monde où les salaires sont plus faibles.

La Réunion concernée

La catastrophe en cours en Belgique et en Allemagne rappelle que personne n’est à l’abri d’un phénomène climatique extrême. En Europe, ce sont notamment les fortes pluies et les inondations. A La Réunion, ce sont les mêmes menaces, qui sont amplifiées par l’énergie contenue dans un cyclone tropical, marqué par de fortes rafales de vent. Là aussi, il est nécessaire de construire en tenant compte de cette menace. Car avec le réchauffement climatique, la zone d’évolution des cyclones tropicaux très intenses se rapproche de La Réunion.

M.M.