Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Développement > Changement climatique

Madagascar : vers plus de décentralisation dans le financement des actions face au changement climatique

Pour adapter l’utilisation des fonds aux besoins locaux

mercredi 25 janvier 2023


Avec le changement climatique, quelque 1,6 million de personnes sur les 25,6 millions d’habitants de l’île ont besoin d’une aide d’urgence et de nourriture, indique le Programme alimentaire mondial. Le Fonds d’équipement des Nations Unies fonds travaille avec le gouvernement de Madagascar pour concevoir la mise en œuvre du Local Climate Adaptive Living Facility et améliorer la résilience de la population aux chocs climatiques.


Le changement climatique favorise une crise humanitaire à Madagascar, car la modification des régimes de précipitations et l’augmentation du nombre de cyclones ont vu la verdure luxuriante remplacée par des déserts rouges. Dans le but de trouver des solutions d’adaptation durables, le Fonds d’équipement des Nations Unies (UNCDF) travaille avec le gouvernement de Madagascar pour concevoir la mise en œuvre du Local Climate Adaptive Living Facility et améliorer la résilience de la population aux chocs climatiques.

Quelque 1,6 million de personnes sur les 25,6 millions d’habitants de l’île ont besoin d’une aide et de nourriture d’urgence, selon le Programme alimentaire mondial. Suite à des réunions dans la capitale Antananarivo en janvier, la ministre de l’Environnement et du Développement durable Marie Orlea Vina et le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation Justin Tokely ont convenu avec les représentants de l’UNCDF d’aller de l’avant et d’achever les travaux de conception sur LoCAL avant la fin de cette année.

« Les ministres ont demandé à l’UNCDF de concevoir l’approche LoCAL sans délai, en prévoyant un rapport final sur la manière dont nous pouvons mettre en œuvre le mécanisme LoCAL dans le pays et mener des actions d’adaptation qui répondent aux besoins de la communauté avant la fin de cette année », a déclaré Ronan Pecheur, Chargé de programme UNCDF pour LoCAL.

LoCAL est une approche internationalement reconnue et normalisée de la fourniture de financements au niveau local pour lutter contre le changement climatique. La Facilité LoCAL fournit un mécanisme national pour acheminer le financement vers les autorités gouvernementales locales pour une adaptation dirigée localement et est actuellement mise en œuvre ou conçue pour être mise en œuvre dans 34 pays d’Afrique, d’Asie, des Caraïbes et du Pacifique.

L’étude de faisabilité technique et financière institutionnelle de janvier fait suite à une analyse de cadrage entreprise en 2022 par l’équipe de gestion mondiale de l’UNCDF LoCAL.

Madagascar est actuellement engagé dans un processus de décentralisation, piloté par le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation et il est prévu que LoCAL apportera des solutions supplémentaires aux autorités locales pour accéder au financement, au renforcement des capacités et à l’expertise technique pour répondre et s’adapter au changement climatique au niveau local.

Lors des réunions, Mme Vina a souligné les besoins et défis récurrents causés par des cyclones, ouragans et sécheresses auxquels les gouvernements locaux doivent faire face et a suggéré d’intégrer le mécanisme LoCAL dans les lignes stratégiques du ministère de l’Environnement pour créer un mécanisme de financement climatique unique pour le pays.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus