Changement climatique

Rapport du GIEC : « un siècle de changement, partout »

La Réunion menacée par des phénomènes climatiques extrêmes

Témoignages.re / 10 août 2021

Les experts du GIEC prévoient qu’au cours des prochaines décennies, les changements climatiques augmenteront dans toutes les régions. Leur rapport alarmant publié hier décrit ces changements qui auront forcément lieu compte tenu de l’accumulation de gaz à effet de serre provoqué par le développement du capitalisme depuis le milieu du 19e siècle.

JPEG - 56.6 ko
Saint-Denis après le passage d’un cyclone (document préfecture de La Réunion)

Pour 1,5 °C de réchauffement climatique, il y aura des vagues de chaleur croissantes, des saisons chaudes plus longues et des saisons froides plus courtes. À 2 °C de réchauffement climatique, les chaleurs extrêmes sont plus susceptibles d’atteindre des seuils de tolérance critiques pour l’agriculture et la santé.

Mais ce ne sera pas qu’une question de température. Par exemple, le changement climatique intensifie la production naturelle d’eau – le cycle de l’eau. Cela entraîne des précipitations plus intenses et des inondations associées, ainsi qu’une sécheresse plus intense dans de nombreuses régions.

Il affecte également les régimes de précipitations. Dans les hautes latitudes, les précipitations sont susceptibles d’augmenter, alors qu’elles devraient diminuer sur de grandes parties des régions subtropicales. Des changements dans les modèles de pluie de mousson sont attendus, qui varieront selon les régions, prévient le rapport.

De plus, les zones côtières connaîtront une élévation continue du niveau de la mer tout au long du 21e siècle, ce qui contribuera à des inondations côtières plus fréquentes et plus graves dans les zones basses et à l’érosion côtière.

Des événements extrêmes au niveau de la mer qui se produisaient auparavant une fois tous les 100 ans pourraient se produire chaque année d’ici la fin de ce siècle.

Le rapport indique également qu’un réchauffement supplémentaire amplifiera le dégel du pergélisol et la perte de la couverture neigeuse saisonnière, la fonte des glaciers et des calottes glaciaires et la perte de la banquise arctique estivale.

Les changements dans l’océan, y compris le réchauffement, les vagues de chaleur marines plus fréquentes, l’acidification des océans et la réduction des niveaux d’oxygène, affectent à la fois les écosystèmes océaniques et les personnes qui en dépendent, et ils se poursuivront pendant au moins le reste de ce siècle.

Changements amplifiés dans les villes

Les experts avertissent que pour les villes, certains aspects du changement climatique peuvent être amplifiés, notamment la chaleur, les inondations dues à de fortes précipitations et l’élévation du niveau de la mer dans les villes côtières.

En outre, les scientifiques du GIEC avertissent que des résultats à faible probabilité, tels que l’effondrement de la calotte glaciaire ou des changements brusques de la circulation océanique, ne peuvent être exclus.