Changement climatique

« Renforcer la réponse mondiale au changement climatique »

Publication du rapport de l’UNFCCC

Témoignages.re / 6 juillet 2018

L’ONU Changements climatiques (UNFCCC) a lancé une version Web de son tout premier rapport annuel. Il a été initialement lancé le 30 avril lors de l’intersession de la Conférence de l’ONU Changements climatiques à Bonn.

JPEG - 54.7 ko

« Le changement climatique est la plus grande menace pour la vie, la sécurité et la prospérité sur Terre », a déclaré la Secrétaire exécutive de l’ONU Changements climatiques, Patricia Espinosa. « Ce rapport annuel montre comment l’ONU Changements climatiques fait tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir, encourager et renforcer la réponse mondiale au changement climatique. »
Le rapport couvre de nombreux domaines de travail de l’ONU Changements climatiques en 2017, notamment la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, le Protocole de Kyoto et l’Accord de Paris, ainsi que leurs organes, mécanismes institutionnels, organismes et secrétariat.

Par exemple, lors de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) présidée par les Fidji en novembre dernier, près de 30 000 personnes de toutes les couches de la société se sont réunies à Bonn, en Allemagne, pour agir sur le changement climatique. Des engagements financiers s’élevant à près de 1 milliard de dollars pour lutter contre le changement climatique ont été pris lors de cette conférence.

Lors de la COP23, les gouvernements ont pris de grandes décisions, parmi lesquelles le lancement du Dialogue Talanoa, le tout premier Plan d’action sur le genre, une plate-forme pour les peuples autochtones et les communautés locales, et un accord sur l’agriculture.

Tout au long de l’année 2017, les Nations Unies ont poursuivi leurs missions principales : soutenir le processus intergouvernemental, apporter de la transparence aux engagements climatiques, soutenir les Parties dans le renforcement de la résilience et de l’adaptation au changement climatique, faciliter la mobilisation des financements et la diffusion des technologies, et encourager la coopération avec les Parties-prenantes non parties à tirer parti de l’Accord de Paris.