Changement climatique

Tempête Tembin aux Philippines : plus d’un demi-million de personnes ont besoin d’aide

Violent cyclone le 23 décembre

Témoignages.re / 27 décembre 2017

555.400 personnes aux Philippines sont affectées par le passage de la tempête Tembin, a annoncé, mardi, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

JPEG - 11.6 ko

La tempête tropicale qui s’est abattue vendredi matin sur Mindanao - la deuxième île des Philippines - a été particulièrement meurtrière. A ce jour, 240 morts ont été confirmés par les autorités philippines. Ce chiffre pourrait augmenter au fur et à mesure que les rapports de terrain arrivent et que les efforts de recherche et de sauvetage des autorités locales se poursuivent.

L’île de Mindanao, a été sévèrement touchée par le passage de Tembin. Plus de 1.500 maisons ont été détruites et plus de 800 sont endommagées. Les crues soudaines et les glissements de terrain menace toujours la population. Selon OCHA, 152.000 personnes sont déplacées en raison des dommages causés par la tempête. Plus de 90.000 personnes sont actuellement hébergées dans 246 centres d’évacuation dans les zones touchées et environ 61.000 personnes sont hébergées par des parents et des amis. Déjà victimes du conflit qui a éclaté il y a sept mois dans la ville de Marawi, la population locale est de nouveau contrainte au déplacement en raison des dommages causés par la tempête, Leurs tentes ayant été détruites par les vents et la pluie.

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a pré-positionné de l’aide humanitaire prête à être acheminée dans les zones touchées par le passage de la tempête. Pour le Fonds, des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène ainsi que l’acheminement de nourriture et la délivrance de soins aux victimes sont les besoins les plus immédiats et les plus vitaux. L’aide humanitaire prête à être acheminée par l’agence onusienne comprend des kits d’eau, de grandes citernes d’eau à usage communautaire, des tablettes de purification d’eau, des jerrycans et des tentes. « L’UNICEF est prête à aider le gouvernement et les partenaires à faire face aux risques pour la vie et la santé des enfants et à atténuer au mieux les souffrances des communautés touchées », avait déclaré Lotta Sylwander, représentante de l’UNICEF aux Philippines, dans un communiqué publié dimanche.

Sur le terrain, l’UNICEF et ses partenaires travaillent sans relâche pour évaluer l’étendue des dégâts et des pertes et suit de près la situation des enfants et des familles touchés par la tempête tropicale. L’aide du Fonds vise en priorité les enfants. Dans tout contexte d’urgence, les enfants figurent parmi les personnes les plus vulnérables et l’agence onusienne souligne qu’ils doivent être protégés de l’eau contaminée, du manque de nourriture et des épidémies qui surviennent souvent à la suite d’une catastrophe naturelle.