Changement climatique

Un quart de la planète pourrait devenir aride

Si la température moyenne augmente de 2 degrés de plus qu’en 1850

Témoignages.re / 3 janvier 2018

Une étude publiée dans la revue Nature climate change explique que la hausse des températures va entraîner une progression des terres désertiques. Près d’un quart de la superficie des terres deviendra aride.

JPEG - 72.9 ko

Plus d’un quart de la surface de la planète pourrait devenir significativement plus sec si les températures mondiales augmentent de 2 degrés par rapport aux niveaux préindustriels, préviennent les scientifiques. Cela équivaut à une hausse d’un degré par rapport à la moyenne actuelle.

L’étude, qui est l’une des évaluations les plus détaillées à ce jour, suggère que de nombreuses régions pourraient faire face à une menace accrue de sécheresse et de feux de forêt. Limiter le réchauffement climatique à moins de 1,5 ° C éviterait des changements extrêmes dans les deux tiers de ces zones, suggère l’étude.

Chang-Eui Park, un des auteurs, membre de l’Université Southern Science and Technology (Sustech) à Shenzhen en Chine, a déclaré : « L’aridité est une menace sérieuse car elle peut avoir un impact critique sur des domaines tels que l’agriculture, la qualité de l’eau et la biodiversité. Cela peut aussi conduire à plus de sécheresses et de feux de forêt similaires à ceux qui sévissent dans toute la Californie ».

La sévérité des sécheresses a déjà augmenté en Méditerranée, en Afrique australe et sur la côte est de l’Australie au cours du 20e siècle, tandis que les régions semi-arides du Mexique, du Brésil, d’Afrique australe et d’Australie se sont transformées en désert.

Le professeur Tim Osborn, autre auteur de l’étude, a déclaré : « Les régions du monde qui bénéficieraient le plus d’une limitation du réchauffement en dessous de 1,5 ° C sont l’Asie du Sud-Est, l’Europe méridionale, l’Afrique australe, l’Amérique centrale et le sud de l’Australie où vivent aujourd’hui plus de 20% de la population mondiale. »