Education-Formation

Face à la crise du chômage : de réelles perspectives d’avenir et des projets de vie durables !

Salon de l’Etudiant

Marlène Sitouze / 5 mars 2021

Ils ne constituent, certes pas, d’intarissables viviers d’emplois mais, néanmoins, offrent aux jeunes motivés la possibilité de se construire un avenir avec un métier à la clé, à condition de réussir les étapes jalonnant le parcours spécifique entourant le recrutement du combattant contre l’inactivité. Ils, on devrait plutôt dire, elles car il s’agit des trois Armées : l’Armée de Terre, de l’Air et La Marine. Chaque année, elles recrutent environ six cents jeunes.

JPEG - 79.7 ko

Présentes au Salon, les stands des trois Armées ont suscité un vif intérêt de la part des jeunes venus se renseigner sur la très vaste et diversifiée panoplie de métiers proposés. Des Armées, fières d’apporter une contribution non négligeable à l’insertion de nos jeunes qui devront, une fois, recrutés, « sauter la mer ».
A l’image de Serge, un gars du quartier du Moufia qui a fait le choix un jour de couper le cordon ombilical avec son pays natal. Pour grandir, mûrir et revenir aguerri avant de se lancer de nouveau sur le marché du travail. Ce qu’il a réussi avec brio tout en continuant à servir son premier amour en tant que conseiller en recrutement trente jours par an. On l’écoute et comprend qu’un choix impliquant, toujours un sacrifice, on perd rarement, au change, lorsque l’objectif visé est atteint et dépassé puisqu’en s’engageant, la chance de rejoindre une formation qui leur apportera un savoir-être valable pour toute leur existence leur sera donnée à vie…

JPEG - 49.2 ko

Serge, Caporal-chef de l’Armée de l’Air : « Merci et bravo » !

« (…) Après un CAP et un BAC Vente, je me suis engagé pendant six ans dans l’Armée de l’Air. J’étais basé à Orléans où j’ai travaillé pendant trois en tant que ravitailleur. Ensuite, j’ai été affecté dans le Commando de l’Air. Mon contrat expirant, je suis retourné à La Réunion où j’ai retrouvé du travail dans le secteur automobile. Le poste que j’occupais en France dans l’Armée de l’Air n’existant pas ici, je n’ai pu poursuivre ce travail, d’où ma déception mais mon aventure avec l’Armée de l’Air se poursuit puisque j’interviens trente jours par an en tant que conseiller au recrutement et j’en suis très fier.. L’Armée, qu’elle soit de Terre, de l’Air ou de la Marine, c’est vraiment une grande famille, une discipline, avec un code et des valeurs. Très formatrice, épanouissante et enrichissante. Je dis Merci et Bravo pour ce qu’elles font pour nos jeunes », déclare notre caporal-chef de l’Armée de l’Air.

JPEG - 38 ko

L’adjudant-Chef Pierre : « L’Armée de l’Air aura à cœur de conjuguer les talents des jeunes Réunionnais »

L’adjudant-Chef Pierre rappelle avec fierté que « l’Armée de l’Air est ouverte à tous les jeunes de niveau 3e à Bac + 5, et qu’elle offre la possibilité de vivre une aventure humaine hors du commun en formant à plus de 50 métiers différents : Vocation pour le métier des armes, passion pour l’aéronautique ou opportunité d’une première expérience professionnelle, les raisons d’en engagement dans l’Armée de l’Air sont diverses. On ne naît pas aviateur, on le devient. Nous aurons à cœur de conjuguer les talents des jeunes et de compter sur leur engagement en leur proposant des perspectives d’emploi attractives », poursuit-il en rappelant la fierté de son Armée à participer régulièrement à toutes les manifestations au profit des jeunes Réunionnais. Les recrutements se font tout au long de l’année et chaque année, ce sont par centaines qu’ils sont réalisés. Les personnes intéressées peuvent se renseigner au CIRFA Air La Réunion-Mayotte télephone : 0262 93 55 53. Autrement dit, l’Armée de l’Air les invite à « Venir et devenir ».

JPEG - 55.9 ko

« Trouver sa voie » et « Grandir au sein de l’Armée de Terre »

« Nous recrutons des jeunes du niveau 3e à bac+5 dans une centaine de spécialités, tous grades confondus. L’Armée de Terre recrute aussi les Pompiers de Paris et pour la Sécurité Civile, des trois Armées, c’est nous qui recrutons le plus : entre 350 et 400 jeunes ; en fonction des profils, on peut proposer des offres. Nous sommes plus de 100 000 militaires, nous avons besoin de renouveler les personnels contractuels, pourvoir aux métiers évolutifs, etc. Devenir soldat est un métier noble et utile et qui a du sens ; Nous sommes fiers de participer à ce Salon en donnant aux jeunes qui le souhaitent les renseignements nécessaires à leur éventuel recrutement » indiquent l’adjudant Steeve, à l’unisson du Caporal-Chef Toufik et du lieutenant-colonel de Réserve Eric (de la Droite vers la gauche).

JPEG - 53.4 ko

En mer, sur terre et dans les airs : Cap vers la Marine

« La Marine sur tous les océans et toutes les mers du monde, c’est 365 jours par an et 24 heures sur 24, la Marine nationale assure la sécurité et la protection de l’espace maritime français. En mer, sur terre et dans les airs, ses 39.000 marins accomplissent chaque jour des missions de renseignement, de prévention, d’intervention, de protection et de dissuasion ; des femmes et des hommes unis dans l’action, déterminés à préserver la paix et à défendre les intérêts de la France », soulignent le 1er Maître Jean-Philippe et Lionel, le Maître Principal. Ils rappellent que la Marine comprend plus de 50 métiers dont les opérations navales, les métiers de la mécanique des forces de surface et sous-marines, les métiers de l’aéronautique navale ainsi que ceux du soutien et qu’elle recrute tout au long de l’année des jeunes âgés de 17 à 29 ans du niveau 3e à Bac + 3. Et les jeunes qui réussissent le parcours d’accès en sont très contents. Et de conclure en ces termes : « La porte est ouverte ; il y a de la place pour tout le monde, à condition d’être déterminés pour cette merveilleuse aventure humaine maritime ».