Education-Formation

Horaires du bac : les Antillais sont-ils convoqués à une heure du matin ?

La Réunion vit à l’heure de Paris

Manuel Marchal / 16 juin 2017

À La Réunion, les épreuves du bac se déroulent à la même heure qu’en France, alors qu’il existe un décalage horaire de deux heures. Ailleurs dans le monde, cet alignement ne se fait pas. Les candidats des Antilles ne sont en effet pas convoqués à une heure du matin. Pourquoi les solutions mises en œuvre aux Antilles pour que les élèves puissent composer à des heures habituelles ne sont pas étendues à La Réunion.

JPEG - 72.2 ko
Photo Toniox

Depuis hier, près de 11.000 Réunionnais ont débuté les épreuves du Bac. Compte-tenu du taux de réussite prévu, ce sont environ 10.000 candidats qui obtiendront le diplôme qui ouvre la voie de l’enseignement supérieur. Les épreuves se sont déroulées à l’heure de Paris. Les jeunes des sections technologiques avaient donc rendez-vous à 16 heures pour terminer à 20 heures. Ce décalage dans les horaires n’a semble-t-il choqué personne, et n’a pas soulevé un grand mouvement de protestation.

Imagine-t-on les élèves des Antilles et de la Guyane composer à la même heure qu’en France ? Cela voudrait dire une convocation à se rendre dans la salle d’examen à une heure du matin en vue de terminer l’épreuve à cinq heures pour les candidats des sections littéraires, économiques et scientifiques.

Il est donc possible ailleurs dans le monde de trouver des solutions pour ne pas que les élèves soient obligés de s’aligner sur la même heure qu’en France. Mais cela ne s’applique pas à La Réunion. Ceux qui pensaient que l’arrivée d’un Réunionnais à la tête du rectorat voient leurs illusions déçues. Les choses ne changent pas. Des candidats aux législatives soucieux de siéger dans la majorité du pouvoir tout en défendant les intérêts de La Réunion se sont bien gardé d’émettre la moindre protestation.

M.M.