Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Développement > Education-Formation

L’intersyndicale de l’Université de La Réunion s’adresse à la Ministre de l’enseignement supérieur

Communiqué de l’intersyndicate

samedi 26 novembre 2022


L’université de La Réunion est en proie à de multiples difficultés financières. L’équipe présidentielle et un syndicat (animé par une vice-présidente de cette équipe) se félicitent d’une situation budgétaire saine et d’une gestion maîtrisée et imputent ces difficultés à une principale cause : le retard de paiement de La Région dans le versement des fonds européens qui transitent par cette institution.


Or ces fonds concernent seulement les projets FEDER et ne sont pas de nature à expliquer tous les dysfonctionnements liés aux enseignements et aux personnels. Le solde de trésorerie de l’établissement suit une tendance lourde à la baisse depuis 2018, atteignant un seuil catastrophique de 6M€ malgré des alertes du rectorat.

Les syndicats membres de l’intersyndicale ainsi que les administrateurs de l’établissement déplorent une situation catastrophique : des dizaines de CEV non payés ou avec des retards de paiement si importants que nombre d’intervenants renoncent à revenir faire cours dans notre université, quasiment l’ensemble des heures complémentaires non payées pour les titulaires, la suspension des mises en paiement pour de nombreux prestataires, des programmes de recherche stoppés.

Aussi nous vous prions de bien vouloir placer l’établissement sous tutelle ce qui assurerait au moins un contrôle rigoureux de l’usage des masses salariales, clarifierait les causes réelles des retards de paiement de la Région, mettrait de l’ordre dans les engagements et le suivi des conventions.

Soucieux d’éviter une situation de blocage et ses effets catastrophiques pour notre établissement et notre territoire, désireux de rassurer toutes les parties en présence, nous vous demandons également de bien vouloir faire en sorte que la venue des inspecteurs généraux soit immédiate.

Avec l’expression de notre plus profond respect et de notre plus haute estime, nous vous prions de croire Madame la Ministre en nos très vives inquiétudes quant à la gestion de notre établissement.

L’intersyndicale CGTR Educ’action - SNESUP FSU
Et M. Mohamed Aît Aarab, Mme Brigitte Grondin-Perez, Mme Anne-Cécile Koenig , Mme Marie
Thiann Bo Morel, M. Patrick Frouin, Mme Rachelle Mariamon, Mme Catherine Marimoutou, M.
Zoulfikar Mehoumoud Issop, M. Alexis Parmentier, administrateurs de l’Université de la Réunion.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus