Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Education-Formation

Ma thèse en 180 secondes : Véronique Nomenjanahary et Tatiana Barbar qualifiées pour la demi-finale nationale

Recherche à l’Université de La Réunion

lundi 13 mars 2023


Ces deux doctorantes de l’Université de La Réunion ont remporté respectivement le premier prix du jury et le prix du public. Elles représenteront La Réunion lors de la demi-finale nationale du concours « Ma thèse en 180 secondes » (MT180), à Paris fin mars.


Trois minutes, dix doctorant·e·s, plus de 500 personnes dans le grand amphithéâtre bioclimatique du campus du Moufia et des milliers de personnes en connexion sur les réseaux sociaux.
Vendredi 10 mars, pour cette 8e édition du concours de vulgarisation scientifique « Ma thèse en 180 secondes », deux doctorantes se sont illustrées parmi les dix candidat·e·s et s’envoleront pour Paris pour la demi-finale nationale.

Véronique Nomenjanahary, du laboratoire Laboratoire Peuplements végétaux et bioagresseurs en milieu tropical (PVBMT) a remporté le premier prix du jury avec sa prestation portant sur sa thèse « Comment expliquer l’établissement de la bactérie Ralstonia, responsable de la maladie du flétrissement bactérien chez les plantes, dans les îles du sud-ouest de l’océan Indien ?" ».

Tatiana Barbar, du laboratoire Laboratoire Processus Infectieux en Milieu Insulaire Tropical (PIMIT), travaille sur une thèse dont l’intitulé simplifié est « Comment une bactérie dans l’intestin du moustique tigre limite-t-elle la transmission de la Dengue ? » et remporte quant à elle le prix du public et le deuxième prix du jury.

C’était la huitième édition de la finale régionale du concours MT180 que l’Université de La Réunion organisait, avec le soutien du CNRS et de France Université.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus