Education-Formation

Quand nos gramoun racontent la nature aux jeunes générations…

Rencontre entre les générations

Témoignages.re / 9 novembre 2017

Mardi 7 novembre au matin, sept invités insolites se sont assis en une sage rangée sous le tableau de l’un des salles de classe de l’école Estella Clain à La Chaloupe Saint-Leu. Ils attendaient la fin de la récréation pour que les rejoignent les cinquante élèves qui avaient écrit pour eux des poèmes sur la nature à La Réunion…

JPEG - 66.5 ko

En partenariat avec l’ORIAPA (Organisation Réunionnaise d’Information et d’Aide aux personnes âgées et l’USEP (Union sportive de l’enseignement du premier degré), l’association Lilomots a souhaité marquer cette année le Mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) du sceau de l’échange entre générations grâce à l’écriture et à la parole. Elle a donc coordonné l’organisation de ce rendez-vous intergénérationnel. Les enfants ont bénéficié le mardi 31 octobre d’un atelier bénévole de l’association pendant lequel ils ont écrit des haïkus (petits poèmes japonais) sur la nature réunionnaise. Les deux classes de CM1-CM2 ont aussi mené un travail complémentaire d’écriture et d’illustration avec leurs professeurs. Parallèlement, l’ORIAPA a mobilisé des adhérents de clubs de la troisième jeunesse au Plate Saint-Leu pour qu’ils viennent à la rencontre des marmay, leur parler du tan lontan et des changements, ô combien nombreux, intervenus à La Réunion ces cinquante dernières années.

Pendant la rencontre qui s’est tenue ce 31 octobre pendant environ une heure trente à l’école, les gramoun ont beaucoup apprécié le travail des élèves et le courage qu’ils ont mis à dire leurs poésies à haute voix devant un public. Et de leur côté, les enfants ont pu poser de nombreuses questions sur la vie d’avant : ils ont ainsi découvert les habitudes quotidiennes, les fruits disparus (ou non consommés aujourd’hui comme le galabert), comment on se soignait avec les plantes, et bien d’autres anecdotes !

Les trois partenaires de ce projet ont tenu à l’organiser pendant le mois de novembre, Mois de l’Economie Sociale et Solidaire, afin de rappeler que les associations agissent tous les jours sur le terrain pour le bien commun. Ils ont trouvé un écho très favorable auprès de la direction de l’école et bien sûr, de l’inspection de l’Académie de La Réunion. Appuyés par la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire, ils ont ainsi posé un premier jalon pour une coopération qui a de l’avenir, puisque l’école a déjà en tête de solliciter les clubs de troisième âge pour sa semaine du patrimoine dans les mois à venir !