Education-Formation

Reconnaître le créole pour faciliter l’apprentissage

Illettrisme

Témoignages.re / 31 octobre 2019

La Réunion a un taux d’illettrisme de 21 % contre 7 % à l’échelle nationale, un taux inquiétant car il ne baisse pas d’année en année.

JPEG - 64.9 ko

Ainsi, près de 116 000 Réunionnais ne savent ni lire, ni écrire alors qu’ils ont été à l’école. Une situation tendue, suscitant de vives réactions de la part des élus du Département.
En effet, Yvette Duchemann a pointé du doigt le taux d’échec des éléves dans le système scolaire, demandant une « réflexion en profondeur » du sujet, afin de trouver des solutions.
En effet, un jeune sur dix quitte le système scolaire sans savoir lire, « pourtant l’apprentissage de la lecture et la réussite aux diplômes sont les rôles fondamentaux de l’école » et d’une société équilibrée.

Selon la conseillère départementale, « si Emmanuel Macron veut que La Réunion soit un territoire fort, il doit faire baisser le taux d’échec scolaire » en donnant plus de moyens humains et financier au territoire.

Une analyse partagée par Michèle Caniguy qui a assuré rejoindre le point d’Yvette Duchemann."Il faut arrêter cette situation diglossique [1] et la hiérarchisation des langues », qui pénalisent les élèves.

[1la diglossie désigne l’état dans lequel se trouvent deux variétés linguistiques coexistant sur un territoire