Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Développement > Education-Formation

Sainte-Suzanne : rentrée scolaire sous le signe de la lutte contre la vie chère

Maurice Gironcel appelle à la concertation pour des propositions réunionnaises au « Oudinot de la vie chère » annoncé par le ministre des Outre-mer

mardi 16 août 2022


Samedi matin, la commune de Sainte-Suzanne a fait le point sur la rentrée scolaire dans la commune et à La Réunion ainsi que sur les efforts consentis par la ville de Sainte-Suzanne et de la Cinor en faveur du pouvoir d’achat des familles lors d’une conférence de presse en présence de Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, de Maximin Astourne, adjoint au maire délégué aux affaires scolaires, et de Hermann Sambenoun, conseiller municipal et vice-président à la CINOR, et de Nadine Gironcel Damour, conseillère régionale. Maurice Gironcel a invité Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale, à inscrire Sainte-Suzanne dans le programme de sa prochaine visite officielle afin d’évoquer des points importants tels que le calendrier scolaire et le recrutement des enseignants, ainsi que pour « effectuer une visite dans une de nos écoles bio-climatique qui nous démontre notre capacité à s’adapter aux effets du réchauffement climatique ».


« Priorité municipale, le travail pour le développement d’une politique éducative forte se poursuit à Sainte-Suzanne. En effet, il s’agit de réunir, d’associer et de mobiliser les différents acteurs éducatifs au service de l’égalité des chances pour l’épanouissement et la réussite scolaire de chaque enfant », a rappelé Maximin Astourne, Adjoint au maire délégué aux affaires scolaires. Cela signifie notamment « le développement d’un projet éducatif concerté afin de pouvoir offrir des services en totale adéquation avec les besoins des enfants et jeunes de la ville ».
A Sainte-Suzanne, le nombre d’enfants inscrits dans les établissements scolaires se maintient de manière générale, avec une légère augmentation des effectifs des élémentaires pour cette nouvelle année scolaire. Au total, 3190 élèves seront accueillis aujourd’hui dans les écoles de la commune. De nombreux travaux et aménagements ont été réalisés au cours des vacances pour un budget de plus de 236000 euros. A cela s’ajoute 30000 euros d’achat de mobiliers.
Le dispositif « petit-déjeuner » existant jusqu’à présent dans les écoles maternelles sera élargi aux élèves des écoles élémentaires. En effet, « suite au bilan réalisé avec l’Éducation nationale, le dispositif a été bien accueilli par les élèves et les parents et sera reconduit pour l’année scolaire 2022-2023, élargi aux écoles élémentaires.
Pour sa part, Hermann Sambenoun, élu à la ville de Sainte-Suzanne et vice-président de la CINOR, a ajouté que « pour relever le pouvoir d’achat des familles, la CINOR consent à faire des efforts en adoptant les 2 mesures suivantes : la gratuité des transports, l’accès à la lecture et culture pour tous. Ce dernier point signifie un abonnement gratuit dans les médiathèques et bibliothèques.

Le ministre de l’Éducation nationale invité à Sainte-Suzanne

Maurice Gironcel indiqua que « cette rentrée se déroule avec un protocole COVID allégé, mais les derniers chiffres nous appellent à la plus grande vigilance et nous resterons vigilants avec les services de l’Etat pour s’adapter à l’évolution de l’épidémie ».
« C’est malgré tout une grande satisfaction que cette rentrée se fasse pour toutes et tous en présentiel », souligna le maire de Sainte-Suzanne, « c’est donc le retour libre des relations entre les élèves et les enseignants, et va permettre le développement des activités de cohésion tel que la pratique sportive ».
« Sur cette rentrée, je note la venue du Ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye la semaine prochaine dans notre île. Je note également l’annonce du Gouvernement d’augmenter les moyens alloués à l’Éducation Nationale (56,5 à 60,2 milliards d’euros pour 2023) », poursuivit Maurice Gironcel pour qui « notre île, qui a des besoins croissants du fait même de l’augmentation de la population et des retards dans tous les domaines doit pouvoir bénéficier de moyens matériels et humains supplémentaires ».
Il revint sur les sujets importants abordés précédemment par la conseillère régionale, Nadine Gironcel Damour, concernant le calendrier climatique et le recrutement à La Réunion des lauréats réunionnais. « Face à une situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles », souligna Maurice Gironcel, « je profite d’ailleurs de l’occasion pour inviter Monsieur le Ministre à Sainte-Suzanne pour échanger et pourquoi pas effectuer une visite dans une de nos écoles bio-climatique qui nous démontre notre capacité à s’adapter aux effets du réchauffement climatique ».

Préparer des propositions réunionnaises pour le « Oudinot de la vie chère »

Cette rentrée s’inscrit aussi dans un contexte particulier avec une vertigineuse augmentation des prix, et donc du coût de la vie qu’on peut tous constater au quotidien. « Que ce soit à Sainte-Suzanne ou partout sur l’île, les familles ont de plus en plus de mal à joindre les 2 bouts sur tous les postes de dépenses. Déjà que la situation était déjà qualifiée de hors norme par l’INSEE, on pourrait dire qu’aujourd’hui, la situation est devenue invivable et les nouvelles attendues dans les prochains mois ne sont pas bonnes », indiqua Maurice Gironcel qui cita l’augmentation du coût de l’énergie, la rareté des matières premières, les difficultés d’approvisionnement. « Il nous faut plus que jamais agir. On peut noter les efforts de la loi pouvoir d’achat, on peut noter les initiatives de la Région et du Département sur le gaz, ou encore la rentrée scolaire, cependant il nous faut aller plus loin et anticiper les prochains mois », insista-t-il.
Maurice Gironcel appelle à saisir l’initiative annoncée dernièrement par le Ministère de l’Outre-Mer d’organiser pour le mois de septembre, le « Oudinot de la vie chère ».
« Mais avant le « Oudinot », au sein de chaque territoire un débat doit émerger pour faire émerger une feuille de route. Aucun territoire ne pourra se développer sans les forces vives du territoire.
En d’autres termes, il nous faut un plan Réunionnais pour le pouvoir d’achat des Réunionnais pour vivre dignement », déclara le responsable du PCR. « C’est pourquoi, je lance un appel, aux élus et aux forces vives pour élaborer et coconstruire cette feuille de route et parler d’une voix réunionnaise au moment de l’« Oudinot de la vie chère » ». Maurice Gironcel compte proposer « cette initiative au bureau de l’AMDR la semaine prochaine et à mes collègues présidents des intercommunalités dans les autres territoires ultramarins début septembre ».

Baisse de 6 % du prix de la cantine

En attendant et face à l’urgence de la situation, la commune a étudié des possibilités pour redonner du pouvoir d’achat aux familles de Sainte-Suzanne.
« En plus de maintenir, et pour reprendre les propos de notre Vice-Président de la Cinor Hermann Sambenoun, le bus scolaire gratuit et la carte de médiathèque et bibliothèque gratuite, nous allons baisser le prix de la restauration scolaire pour toutes les familles », annonça Maurice Gironcel, « cette baisse sera à la hauteur de l’inflation, soit d’environ 6 % pour toutes les familles ».
Et de conclure : « c’est un premier geste qui en appellera d’autres de la part de la municipalité et qui sera acté lors du prochain conseil Municipal. Cette mesure s’accompagne d’efforts de maîtrise budgétaires de la commune sans augmentation des impôts locaux ».


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus