Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Energies

Lancement de la cellule « Énergies Marines renouvelables »

Marche vers l’autonomie énergétique

vendredi 22 mars 2024


L’hôtel de Région a accueilli ce jeudi 21 mars 2024, l’installation de la cellule « Énergies Marines renouvelables », co-pilotée par la Région Réunion et la Préfecture. La cellule « Énergies Marines renouvelables » se donne pour objectifs de suivre l’avancement des études de potentiels et de gisements des énergies marines et d’anticiper les conflits d’usage qui pourraient être liés à ces développements.


« La Réunion est le premier territoire ultra-marin à réunir cette instance », a souligné le Préfet de La Réunion, Jérôme Filippini, « dans une logique de large concertation, elle est composée d’acteurs institutionnels, de représentants des collectivités, d’industriels, d’acteurs du monde marin et d’associations protectrices de l’environnement »

« Les énergies renouvelables émergent comme une solution incontournable parce qu’elles représentent un moyen de répondre à nos besoins énergétiques tout en préservant notre planète pour les générations futures », a rappelé la Présidente de Région, Huguette Bello, « les énergies marines pourraient rapidement devenir un des piliers sur lesquels pourra s’appuyer le mix énergétique de La Réunion. Mais les enjeux liés au milieu marin ne se limitent pas à l’énergie et il est nécessaire de concilier préservation des milieux naturels, valorisations économiques et énergétiques de la mer et de ses ressources ».
L’une des ambitions de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie de La Réunion, corédigée par la Réunion et l’État, est d’ouvrir la voie aux énergies marines et montrer aux porteurs de projets la volonté des pouvoirs publics de les développer.
La Région Réunion a souhaité donner une forte impulsion à cette orientation. Ainsi, elle a d’ores et déjà proposé un Schéma Régional des Énergies Marines, le SREMER, qui met en avant les énergies éoliennes off-shore, les énergies thermiques de la mer et l’énergie de la houle.

« Ce projet relève évidemment du temps long. Après confirmation des premières études, il nécessitera, notamment, l’organisation d’un débat public et des études approfondies particulièrement techniques. Il faut donc se projeter à l’horizon d’une dizaine d’années », note Jean-Pierre Chabriat, conseiller régional délégué à l’enseignement supérieur, à la recherche et à la transition énergétique, « mais en installant aujourd’hui, cette cellule « Énergies Marines renouvelables », nous lançons une impulsion majeure à un projet qui devra être le plus consensuel possible. Nous réaffirmons également l’ambition de la Région d’atteindre l’autonomie énergétique de la Réunion. »


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus