Chiffres sur le prix de l’électricité à La Réunion

EDF et Albioma ont fait augmenter de plus de 50 % le coût de production de l’électricité à La Réunion

9 février, par Manuel Marchal

Le projet de méga-centrale éolienne off-shore présenté hier par Akuo et BlueFloat Energy vise à produire de l’électricité à un coût moitié moindre que EDF ou Albioma. Ces deux sociétés ont en effet décidé d’augmenter de plus de 50 % le coût de production de l’électricité à La Réunion en convertissant à d’autres énergies primaires la structure de production et de distribution héritée du 20e siècle, plutôt que de développer l’autoconsommation d’électricité qui fait baisser la facture de l’usager jusqu’à 80 %.

Plutôt que développer l’autoconsommation grâce à l’électricité solaire, le choix a été fait pour La Réunion de maintenir la structure de production importée de France. Ceci conduit mécaniquement à un surcoût. L’opération de conversion des centrales d’Albioma au bois de chauffe importé d’Amérique du Nord en remplacement du charbon venu d’Afrique du Sud a fait bondir le coût de production du mégawattheure à La Réunion :

« Le prix moyen de production d’électricité à La Réunion était de 267 euros/MWh » en 2021, explique un communiqué d’Akuo. Mais « la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie) a donné en 2023 une prévision d’augmentation significatif du coût de la production d’électricité à La Réunion consécutif au passage d’un mix électrique sur l’ile basé sur le charbon et le diesel à un mix électrique basé sur la biomasse importée. Le prix de l’électricité réunionnaise passerait ainsi en 2024 à 455 euros/MWh pour la biomasse liquide et 368 euros/MWh pour le pellet ».

Cette décision découle de la volonté d’EDF et d’Albioma de maintenir la structure de marché de l’électricité à La Réunion, en changeant simplement la source d’énergie primaire pour être en conformité avec la loi de l’Union européenne. Actuellement, le bois de chauffe importé par Albioma n’est encore pas considéré comme une énergie fossile, mais est classé comme énergie renouvelable !
C’est la même chose pour l’agro-carburant qu’EDF achète au groupe Avril pour le brûler dans la centrale thermique du Port-Est.
Cette augmentation ne pourra, à terme, qu’avoir un impact sur les factures d’électricité. « La construction d’un projet éolien flottant à La Réunion permettrait de contenir cette hausse, compte tenu d’un prix cible de l’ordre de 200 euros/MWh ».

A la Une de l’actuEnergies renouvelables

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?