Accès à l’électricité et autonomie énergétique

Une révolution solaire en marche dans le monde entier

8 janvier

Une énergie solaire abondante et bon marché était autrefois un rêve lointain. Aujourd’hui, une révolution solaire est en marche dans le monde entier. Les populations, des économies entières et la planète en profitent. Devenue, avec l’éolien, l’énergie la moins chère, le solaire ne cesse de se diffuser dans les villes et les zones rurales, notamment dans notre région où plus de 500 millions de personnes ne sont pas encore raccordées. La Banque mondiale donne un aperçu de ces progrès.
Rappelons que l’énergie solaire est disponible en abondance à La Réunion, mais les majors de l’énergie qui dominent la production dans notre île ont fait le choix d’importer du bois de chauffe et de l’agro-carburant. Ce système empêche les Réunionnais d’être autonomes sur le plan énergétique. Il suffit de voyager dans d’autres pays de notre continent pour constater qu’une autre voie est possible.

Au cours de la dernière décennie, plus d’un milliard de personnes ont eu accès à l’électricité, dont beaucoup grâce à l’énergie solaire.
John Masha Ngowa en fait partie. Il exploitait son salon de coiffure à Kilifi, au Kenya, sans électricité. Un jour, une publicité pour les énergies renouvelables hors réseau a attiré son attention.
« La publicité montrait qu’il y avait un éclairage solaire. J’ai choisi de le choisir car nous n’avions pas d’électricité dans notre maison ou dans notre magasin », explique Ngowa.
Le fournisseur d’énergie lui a offert un rasoir électrique gratuit dans le cadre de son forfait. « J’ai utilisé l’énergie solaire pour recharger la machine à raser. Cela m’a aidé à acquérir la machine et à trouver un emploi. Cela m’a également aidé à augmenter mes heures d’ouverture puisque je peux travailler jusque tard le soir. »
Plus de 90 % de l’électricité au Kenya est produite par des énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire. L’objectif du pays est de 100 % d’ici 2030.

Energies solaire et éoliennes : les moins chères

À l’échelle mondiale, l’énergie solaire devrait dépasser le charbon en tant que source d’énergie la plus disponible d’ici 2027. Avec l’énergie éolienne, l’énergie solaire est devenue le moyen le moins cher de répondre à la demande croissante d’électricité.
« L’énergie solaire change la donne pour le climat et l’accès à l’énergie, et de nombreux pays en développement possèdent certaines des meilleures ressources solaires et éoliennes au monde », déclare Demetrios Papathanasiou, directeur mondial de l’énergie à la Banque mondiale.
Il est optimiste quant à la capacité des pays du monde entier à exploiter les progrès de l’énergie solaire et à réaliser des progrès spectaculaires, tout en reconnaissant que de nombreux pays en développement se heurtent à des obstacles pour obtenir les financements nécessaires à l’augmentation des investissements dans l’énergie solaire.
« La technologie existe pour fournir une énergie solaire propre et bon marché à des millions de personnes qui vivent encore sans électricité. La communauté internationale doit intensifier son soutien pour aider les gouvernements à préparer des plans de transition, à renforcer leurs institutions qui constituent l’épine dorsale du secteur de l’électricité, à préparer les premiers projets et à atténuer les risques qui peuvent maintenir les coûts hors de portée.

567 millions de personnes sans électricité dans notre région

Sur les quelque 675 millions de personnes qui vivent encore sans électricité dans le monde, plus de 80 % – soit quelque 567 millions de personnes – vivent en Afrique subsaharienne.
D’ici 2030, les mini-réseaux solaires pourraient fournir une électricité ininterrompue de haute qualité à 380 millions de personnes. C’est à condition que les gouvernements et l’industrie travaillent ensemble pour réduire les coûts et surmonter les obstacles au financement, notamment les risques technologiques, politiques et réglementaires, ainsi que l’incertitude quant à la capacité des clients à payer.

Source : Banque mondiale

A la Une de l’actuEnergies renouvelablesResponsabilité

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?

Messages

  • Pourquoi importer du bois , du charbon et du pétrole pour produire de l’énergie électrique à la Réunion alors que nous pouvons produire nous mêmes notre énergie en utilisant toutes les ressources que la nature met à notre disposition , notamment l’eau , le vent, la géothermie , la biomasse , la force des vagues et bien entendu la chaleur du soleil .

    Nous exploitons déjà partiellement une grande partie de ces ressources mais pas suffisamment pour être autonomes et satisfaire nos besoins qui continuent de croitre en fonction de l’évolution de la population mais aussi en fonction de l’évolution de notre mode de vie de plus en plus gourmand en énergie .

    Pour atteindre une autonomie suffisante , il faudrait investir dans la production d’énergie hydroélectrique en captant l’eau de pluie dans des retenues artificielles, en installant des éoliennes là ou c’est possible et rentable et en exploitant nos gisements d’énergie solaire qui se trouvent sur les espaces occupés par nos routes et parkings publics , sur les espaces agricoles notamment dans la zone ouest de l’île qui est bien ensoleillée pendant 300 jours de l’année

    L’implantation de bande de panneaux solaires dans les champs bien ensoleillés ne devraient pas empêcher l’exploitation agricole du sol situé en dessous des panneaux solaires . Les grandes surfaces commerciales ont installé des panneaux solaires sur leurs parkings . Pourquoi les agriculteurs qui ont des terrains plats bien ensoleillés ne pourraient pas faire la même chose si on les aident financièrement .

    L’autonomie en énergie électrique ne dépend pas seulement des pouvoirs publics , nous pouvons nous aussi à notre niveau apporter notre contribution à chaque fois que cela est possible que ce soit sur un plan individuel ou collectif au niveau des collectivités territoriales . Il faut pour cela encourager les particuliers à intervenir quand ils peuvent , mais il faut aussi limiter le monopole accordé à l’EDF pour la production d’énergie électrique par des particuliers . Ce monopole doit être supprimé ou corrigé pour faciliter l’installation de petites unités de production d’énergie électrique naturelle et non polluante là ou c’est possible .

    Les agriculteurs qui accepteraient de mettre leur terrain à disposition pour produire de l’énergie solaire ou éolienne devraient être indemnisés correctement , même si les installations les permettent de continuer d’exploiter leur terrain .

  • je partage à 100% ces lignes que j’aurais pu écrire moi aussi, bravo ! Aussi, je me demande quand les citoyens pourront montrer qu’ils sont eux aussi d’accord ? En Juin prochain, il y aura les élections européennes car n’oublions pas que la Réunion en fait partie, elle nous aide financièrement et c’est vrai, la France participe à son développement. Bref, vivement le changement, se diriger vers l’autonomie servira d’exemple aux autres pays et îles voisins. Il faut espérer qu’avec ces énergies on pourra alimenter le futur train péi, un TER, capable de relier les communes de Ste Rose à St Joseph, passagers et fret compris, ça, ce serait bien, enfin, Arthur.