Environnement

À propos des familles privées d’eau, de la route de Salazie à Saint-André

Déclaration de Jacky The-Seng, conseiller municipal

Témoignages.re / 2 mai 2018

JPEG - 82.1 ko
Jacky The Seng à la rencontre des habitants.

Suite au passage de la tempête Fakir, le captage du Bras-Citronnier a été endommagé privant d’eau plus de 200 familles du secteur et du lieu-dit l’Ilet. Ce lundi 30 avril, dans la matinée, plusieurs familles ont manifesté leur mécontentement, estimant que la situation n’est plus supportable, et ont érigé un barrage.

Elles entendaient par leur action, dénoncer la mauvaise qualité de l’eau des citernes mises à leur disposition, mais aussi le fait que celles-ci ne sont pas régulièrement réalimentées.

Par ailleurs, les manifestants se plaignent du manque total de communication de la part de la Mairie de Saint-André sur la question et s’interrogent sur le sort qui leur sera réservé. En effet, les seules informations dont ils disposent sont celles rapportées par la presse, à savoir un rétablissement d’une situation normale dans un délai de 2 à 3 mois.

JPEG - 73.9 ko
Barrage dressé par les habitants.

Les manifestants que j’ai rencontrés sur place ce lundi matin sont exaspérés et exigent une solution rapide à leur problème. J’entendais par ma présence à leurs côtés, leur exprimer ma solidarité d’élu municipal.

A ce sujet, je prends acte des déclarations et des engagements pris au nom de la Municipalité par la 1ère adjointe, Mme Chane-To, selon laquelle une situation normale, quoique provisoire, sera établie lundi soir, grâce à une alimentation en eau directe depuis Dioré. De fait, les agents de la Cise s’affairent à ces travaux depuis ce matin.
En ce qui me concerne, il est évident que je suis ce dossier avec la plus grande attention.

Jacky The-Seng
Saint-André le 30 avril 2018