Environnement

Dispositif d’alerte pour une pratique sécurisée du canyoning dans la rivière Sainte-Suzanne

L’innovation au service du principe de précaution

Témoignages.re / 7 novembre 2019

Hier à Sainte-Suzanne, au lieu-dit Bassin Boeuf, la mairie de Sainte-Suzanne et ses partenaires ont inauguré un dispositif d’alerte local destiné à annoncer une montée brutale des eaux de la rivière Sainte-Suzanne en raison de fortes pluies. L’innovation est ici mise au service du principe de précaution, afin de protéger les visiteurs de ce site très touristique, apprécié d’adeptes d’activités de pleine nature.

JPEG - 142.3 ko

Les sites naturels de la Commune de Sainte-Suzanne sont appréciés pour la pratique des activités plein-air et sportive. Celui de Bassin Bœuf a nécessité l’attention des pouvoirs publics au regard des risques auxquels s’exposent les visiteurs, particulièrement en raison des crues soudaines de la rivière Sainte-Suzanne sur ce secteur lors des épisodes pluvieux. Pour les partenaires de l’opération, il s’agissait de fournir, d’une part, des outils d’aide à la décision aux pratiquants de canyoning et de les sensibiliser à ce risque important, d’autre part, d’installer sur ce site un système d’alerte en direction des promeneurs facilitant l’évacuation de la rivière en cas de détection anticipée d’une crue soudaine.

Anticiper le danger

Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne, a rappelé que « Nous avons en mémoire le drame survenu, il y a 3 ans, le 6 décembre 2016. 564 mm de pluie ont été enregistrés dans les hauts de Sainte-Suzanne en 24h. Toutes les ravines étaient en crue. Un groupe de 10 personnes avant la montée brutale des eaux s’engage dans un parcours de canyoning dans la rivière Sainte-Suzanne. A l’arrivée des secours, 6 personnes étaient déjà sorties du Bassin Boeuf, 4 autres ont été emportées par le courant dans le bassin en aval, le Bassin Nicole. 2 personnes ont pu être secourues par les pompiers, les deux autres ont malheureusement perdu la vie. Face aux risques auxquels s’exposent les visiteurs, particulièrement en raison des crues soudaines de la rivière Sainte-Suzanne sur ce secteur, nous avons décidé d’agir de manière concrète et partenariale ».

Un délai de 15 à 30 minutes

En cas de déclenchement d’alerte, les personnes ont approximativement un délai de 15 à 30 minutes pour sortir du lit de rivière et se placer sur les hauteurs des reliefs pour se mettre à l’abri.
La mise en place de ce dispositif ne se substitue cependant pas à la nécessaire vigilance des visiteurs. Les travaux ont été menés de façon complémentaire par les 3 principaux partenaires que sont la DEAL, l’Ile Réunion Tourisme (IRT) et la Commune.
« Il a fallu en effet faire preuve d’ingénierie technique pour équiper le site avec une alimentation énergétique solaire autonome, mettre au point la compatibilité des différents appareils, et développer les informations sur site. Il a fallu aussi faire preuve d’ingénierie financière pour aboutir au financement du dispositif d’alerte local », précise Maurice Gironcel.
La DEAL et l’IRT ont réalisé de façon partenariale une station hydrométrique intégrée au réseau de Veille Hydrologique de la DEAL au niveau du Bassin Ravine Creuse situé beaucoup plus en amont (un peu moins de 2 Km).
Cette station détecte les variations brutales du niveau d’eau et transmets les informations par radio vers le Dispositif d’Alerte Locale situé au niveau des Bassins Bœuf et Grondin.
La Commune a équipé le site de Bassin Bœuf d’un Dispositif d’Alerte Local, en s’appuyant sur la station hydrométrique du Bassin Ravine Creuse et composé :
D’une installation photovoltaïque pour l’alimentation électrique autonome du dispositif d’alerte :
De 3 équipements de sirènes et de gyrophare pour signaler l’alerte d’une crue imminente. Ils sont placées au niveau du radier d’accès aux bassins, au niveau de la cascade de Bassin Bœuf et au niveau du Bassin Grondin.

Information préventive

La Commune et l’IRT ont travaillé de concert pour le développement d’une information préventive sur site pour sensibiliser le public sur les risques encourus sur ce secteur et sur l’existence du dispositif d’alerte. L’IRT a fourni les panneaux et la Commune a procédé à leur pose sur site :
Un panneau principal a été installé sur le parking d’accès pour informer les pratiquants du canyoning des caractéristiques de ce circuit sportif, et sensibiliser les visiteurs sur les risques et les comportements à avoir en cas de déclenchement d’alerte : Neuf (9) totems d’informations ont été placés sur les endroits stratégiques des sentiers d’accès au site. Ils rappellent les risques présents sur site et les consignes en cas de déclenchement d’alerte.
Et Maurice Gironcel de conclure : « Le climat a déjà changé et ne nous attend pas. Quel que soit l’endroit où nous nous situons, on constate au quotidien les évolutions du climat qui nous oblige à nous adapter. Nous sommes face à une urgence. Une urgence climatique, planétaire et collective. Il est certain que nous devons modifier nos habitudes et agir de manière concrète, comme on le fait aujourd’hui, pour garantir l’avenir. Si nou occup pa du climat, le climat va occup a nou »