Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Environnement

Energie : Lancement des groupes de travail

Préparer la future stratégie énergétique de la France

jeudi 25 mai 2023


Sept groupes seront chargés de faire des propositions pour « mettre à jour la stratégie énergétique de notre pays » et préparer le projet de loi de programmation énergie-climat attendu à l’automne. Parmi ces 7 groupes, Maurice GIRONCEL, président de La CINOR, a ainsi été nommé pilote du groupe de travail 6 intitulé "Transition énergétique dans les Zones Non-Interconnectées (ZNI) au réseau électrique continental" avec la sénatrice de la Martinique Catherine CONCONNE.


Le ministère de la Transition énergétique a lancé le 23 mai sept groupes de travail réunissant élus, experts, et fédérations professionnelles, afin d’établir la prochaine Loi de Programmation Énergie-Climat, que présentera le gouvernement à l’automne.

Ces sept groupes seront chargés de faire des propositions pour "mettre à jour la stratégie énergétique de notre pays" et préparer le projet de loi de programmation énergie-climat attendu à l’automne, selon le ministère de la Transition énergétique.

Pour le gouvernement, l’année 2023 est cruciale pour l’avenir énergétique de la France. Il doit inscrire dans la loi la part destinée à chaque énergie (nucléaire et renouvelables), afin de sortir des énergies fossiles et parvenir à la neutralité carbone en 2050.

Les groupes pilotés par un tandem parlementaire et élu local et comptant chacun une dizaine de membres seront mobilisés sur six thèmes : sobriété énergétique ; efficacité énergétique ; production d’électricité et systèmes électriques ; production de chaleur et d’autres énergies bas-carbone ; innovation ; transition énergétique dans les territoires ultra-marins non connectés au réseau métropolitain. Le 7ème groupe sera chargé de faire la synthèse des travaux.

"Ce que je souhaite grâce à cette méthode, c’est mettre le pays sur la bonne trajectoire face à la crise climatique et la crise énergétique", a déclaré la ministre Agnès Pannier-Runacher devant les membres de ces groupes. Il s’agit notamment d’"utiliser tous les leviers de décarbonation" : "nous n’opposons pas les énergies renouvelables au nucléaire", a-t-elle souligné.

Quatre réunions s’étaleront au cours des mois de juin et juillet avant la remise des propositions à la ministre fin septembre. "Ce travail doit permettre de faire le lien entre la concertation (sur le mix énergétique, menée cet hiver auprès des Français), le travail interministériel qui est nécessairement technique, en cours de réalisation, et les travaux que vous menez chacun à un titre ou un autre", a expliqué la ministre.

Ces ateliers associent des élus de l’opposition et de la majorité, considérés comme des "acteurs de la société civile et professionnels de l’énergie s’inscrivant dans les travaux de planification écologique qui se déroulent depuis plusieurs mois sous l’égide de la Première ministre Elisabeth Borne", a indiqué l’Agence France Presse.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus