Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Développement > Environnement

Interdiction des DCP flottants dans l’Océan Indien : Younous Omarjee appelle la Commission européenne à ne pas céder aux lobbys

Protection de la faune maritime dans notre région

jeudi 16 mars 2023


Dans l’hémicycle du Parlement européen, le Député réunionnais Younous Omarjee a demandé à la Commission européenne de ne pas s’opposer à la décision de la Commission thonière de l’Océan Indien d’interdire, 72 jours par an, les dispositifs de concentration de poissons (DCP) flottants : « ce veto déshonorerait la Commission européenne et serait une incitation au pillage colonial dans nos eaux » a prévenu Younous Omarjee.


Les pays côtiers de l’Afrique et de l’Océan Indien ont voté, le 5 février dernier, l’interdiction des dispositifs de concentration de poissons (DCP) flottants, destructeurs pour les écosystèmes marins et la ressource. En coulisse, l’Union européenne se serait activée pour faire pression sur le Kenya, à l’initiative de cette proposition. Elle menace aujourd’hui de s’opposer à la nouvelle résolution, de telle sorte que cette interdiction ne s’appliquerait pas aux navires de l’Union européenne.

« Cette décision s’inscrirait contre la pêche durable et le maintien des grands équilibres écologiques marins dans l’Océan Indien et contre les pêcheurs artisans de l’île de La Réunion », a condamné Younous Omarjee, pour qui ce véto serait une « affirmation de la soumission de la Commission européenne devant les lobbies des flottes industrielles espagnoles et françaises qui, chaque jour, sans autre foi ni loi que le seul profit, pillent l’océan Indien avec les pires méthodes qui soient ».


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus