Environnement

Les Engagements d’Hawaï du Congrès de l’UICN

Témoignages.re / 15 septembre 2016

Les Membres de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) ont adopté les Engagements d’Hawaï un document innovant qui expose les opportunités de réaliser les principaux défis de la conservation identifiés lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN. 

« La formulation de ces défis est issue des débats et des délibérations du Congrès et a été soumise pour commentaires aux quelques 8500 participants présents à cet événement. Les Engagements d’Hawaï abordent des questions comme le soutien à l’approvisionnement alimentaire mondial, la préservation de la santé des océans, la lutte contre le trafic des espèces sauvages, le développement de l’investissement financier dans la nature, et le renforcement de la résilience face aux changements climatiques.

Les Engagements d’Hawaï soulignent la pertinence des solutions fondées sur la nature, par exemple la restauration des forêts et des tourbières, pour lutter contre les changements climatiques et affirment qu’elles sont une composante essentielle de l’atténuation des changements climatiques et de l’adaptation à leurs effets. Les Engagements soulignent également le rôle essentiel des peuples autochtones et des femmes des communautés locales pour mettre en œuvre avec succès l’Accord de Paris.

« Les solutions fondées sur la nature ont montré - dans de nombreux cas de figure, dans des pays développés et en développement - qu’elles pouvaient atténuer les émissions de gaz à effet de serre, aider les communautés à s’adapter aux impacts des changements climatiques, réduire le risque de catastrophes naturelles et soutenir des moyens d’existence durables » souligne le document des Engagements d’Hawaï.

Des systèmes bien connectés d’aires protégées, sur terre et sur mer, pour préserver la biodiversité et ses avantages pour les humains, ont également été présentés comme solutions.

Dans le monde entier, des pays créent d’immenses aires marines protégées comme approche pour soutenir la résilience et garantir le futur de l’espèce humaine » affirme également le document, citant une série d’annonces faites au Congrès mondial de la nature de l’UICN, notamment celle d’étendre le monument national marin Papahānaumokuākea, pour en faire ainsi la plus grande aire protégée de la planète avec 1 508 670 kms².

Hawaï, en plein cœur de l’océan Pacifique, a offert un cadre unique au Congrès de l’UICN, en lui insufflant l’esprit Aloha et la tradition de vie en harmonie avec la nature. Les Engagements d’Hawaï reflètent ce contexte, et serviront à inspirer le travail de l’Union. »