Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Développement > Environnement

Manapany : recours au TA contre le projet d’une route de 13 mètres de large pour desservir l’hôtel « Le Manapany Bay »

« 13 mètres de large, 13 mètres de béton, 13 mètres de goudron... Une autoroute à Manapany ? »

vendredi 5 août 2022


Un collectif d’habitants de Manapany les Bains à Saint-Joseph s’étonnent de la prochaine construction d’une route de 13 mètres de large en pleine Zone d’Intérêt Floristique et Faunistique pour desservir un hôtel de 30 chambres en projet dans le quartier. Face aux « conséquences inévitables de l’intensification du trafic routier dans le quartier pour les habitants » et pour une espèce de gecko en voie de disparition, et faute de réponse de la Mairie à leurs demandes, ce collectif a décidé de déposer un recours du Tribunal administratif pour annuler la décision du Conseil municipal autorisant la construction de cette avenue.


Ce chemin sera élargi pour devenir une route de 13 mètres de large, tel est le projet.

« 13 mètres de large, 13 mètres de béton, 13 mètres de goudron... Une autoroute à Manapany ?

Des habitants de Manapany les Bains s’opposent à la défiguration de leur petit quartier calme et tranquille.

La Commune de Saint Joseph veut créer une route de 13 mètres de large sur le tracé d’un chemin de terre de Manapany les Bains : l’Allée des Pétrels. Cette route, demandée à la Commune par le promoteur du futur Hôtel 4 étoiles « Le Manapany Bay », permettrait de le desservir en reliant l’Allée des Pipengayes au Boulevard de l’Océan et coûterait plus de 800 000 euros aux contribuables de la CIVIS et de la Commune !

Or le Boulevard de l’Océan, la voie la plus imposante de Manapany, ne mesure que 5 mètres 50 de large !

Des habitants, très surpris par l’envergure du projet,s’inquiètent immédiatement de ses conséquences environnementales. Ils écrivent et se rendent à la mairie pour obtenir plus d’informations.
Ils craignent en effet les conséquences inévitables de l’intensification du trafic routier dans le quartier pour les habitants (bruit, pollution, accident) mais aussi pour la petite population de Geckos Vert de Manapany (espèce en danger critique d’extinction) qui vit dans le quartier.
En Mairie, les employés refusent de les renseigner, mais assurent à ces Saint-Joséphois, que très bientôt, une réunion publique d’information sera donnée par M. le Maire, Patrick Lebreton. Quand ? Rien à ce jour n’a été programmé.

A Manapany, lassés d’attendre des réponses à leurs multiples demandes d’informations ou de réunion publique, exaspérés par le silence de la Commune, des habitants ont décidé de faire leurs propres recherches : comment un projet aussi pharaonique est-il possible dans un aussi petit quartier ? Comment une route à double sens de 13 mètres de large peut-elle être le projet choisi pour desservir un « hôtel de 30 chambres qui ne dénature pas le site [1] » ?

L’Hôtel Manapany Bay ne s’intègre pas dans le quartier, il s’impose !

Des Manapaniens ont donc déposé un recours au Tribunal Administratif afin que soit annulée une décision votée lors du Conseil Municipal du mois de mai 2022, celle qui transformerait un petit chemin de terre de 2 mètres 50 de large en l’Avenue des Champs-Élysée de Manapany les Bains.
Ils espèrent vivement qu’une fois que le Tribunal leur aura donné raison, la Commune de Saint-Joseph se décidera enfin à informer et consulter ses concitoyens sur les projets qu’elle a pour Manapany, afin que les aménagements futurs du quartier soient le fruit d’une concertation habitants/Mairie et acceptés beaucoup plus facilement ! »

Des Manapaniens amoureux de leur quartier


[1Patrick Lebreton, conférence de presse du 1er décembre 2020


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus