Environnement

Marche pour le climat : Rendez-vous le 25 septembre !

Changements climatiques

Témoignages.re / 24 septembre 2021

Le 25 septembre 2021, plusieurs associations qui luttent contre le réchauffement climatique organisent une Marche pour le climat à Saint Paul. Le rendez-vous est donné à 10h devant le Cimendef, puis le cortège passera par la Place de la mairie et le Jardin des libertés.

La manifestation est organisée et déclarée en préfecture par Citoyen pour le Climat Réunion, Extinction Rébellion Réunion, Greenpeace Réunion, Youth For Climate Réunion, Attac Réunion.

Dans leur appel publié sur les réseaux sociaux, les organisateurs expliquent "soyons des milliers dans la rue pour exiger de la classe politique réunionnaise une vraie politique qui prenne en compte l’urgence climatique rappelée par le GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et que la préservation de la biodiversité dont tout le monde dépend soit la priorité n°1".

Les organisateurs et militants pour le climat réclament "la création d’une assemblée citoyenne locale (à l’image de celle mise en place au niveau national) afin de décider des mesures devant être mises en place pour que La Réunion amorce une politique d’adaptation au changement climatique".

Les manifestants sont invités à avoir un code vestimentaire spécifique, c’est-à-dire "habillé.e en noir en tête de cortège" et "coloré pour le milieu et fin de cortège". Les organisateurs proposent également de "venir avec des couverture de survie pour symboliser la nécessité de protéger les enfants des causes du changement climatique".

Retrouvez l’invitation sur Facebook https://www.facebook.com/events/209825114516216/



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Marcher pour le climat ne suffira pas pour sauver la planète car le réchauffement climatique est un phénomène qui s’accélère chaque année indépendamment de l’activité humaine . En effet, lorsque la température augmente dans les zones polaires que ce soit au pôle nord où au pole sud , mais essentiellement au pole nord où il y a des millions de KM2 de surface terrestre complètement gelée qui constitue le permafrost , cette augmentation de la température en été va entrainer un dégel important du permafrost qui va libérer de la glace des quantités phénoménales de gaz à effet de serre emprisonnés depuis des millions d’années et de matière organiques qui sous l’effet de la chaleur na se décomposer et envoyer également des quantités phénoménales de gaz à effet serre dans l’atmosphère . Et plus le permafrost va se dégeler rapidement plus le climat va se réchauffer .

    Actuellement le pôle Nord a déjà perdu les deux tiers de sa banquise en été et d’ici une vingtaine ou une trentaine d’années l’océan arctique sera complètement dégelé en été et les grands glaciers du Groenland auront probablement complètement disparu, ce qui entrainera une augmentation considérable de la température de l’atmosphère puisque la planète aura perdu une grande partie de sa capacité à renvoyer hors de l’atmosphère les rayons solaires grâce à la couleur blanche de la banquise et des glaciers . A partir de ce moment réchauffement climatique va s’accélérer considérablement er menacer rapidement de mort toute forme de vie sur la terre et si nous voulons être efficaces, il nous faut agir rapidement et faire en sorte que les températures de 50° enregistrées cette année au delà du cercle polaire en Sibérie , en Alaska et au Canada ne se reproduisent plus . Car ces températures excessives ont de trop graves conséquences sur l’équilibre de notre climat .

    Certes les hommes pourront ralentir un peu le phénomène de réchauffement climatique en modifiant leur mode de vie et en réduisant sensiblement les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ; mais il est à craindre que même un changement radical de civilisation ne suffise pas à arrêter le réchauffement climatique qui est déjà en marche , dans la mesure où c’est le fonctionnement des divers courants marins et aériens chauds et froids qui génèrent le climat de la planète . Si bien que pour sauver leur planète les humains devront agir non seulement sur l’émission de gaz à effet de serre par l’activité humaine , mais également agir sur les mécanismes planétaires qui conditionnent la circulation des courants marins ou aériens froids ou chauds .

    Sachant que les courant chauds prennent naissance dans les zones équatoriales et inter tropicales ils devront tout faire pour réduire l’augmentation de la chaleur atmosphérique ou marine dans ces zones équatoriales et intertropicales en interdisant la déforestation et et en recouvrant de nouveau les déserts de forets ou du moins d’une couverture végétale qui puisse réguler la température mondiale et en veillant à ce que le reste de la planète dispose toujours d’une couverture végétale suffisante pour absorber les gaz à effet de serre .

    Ce deuxième volet de la lutte contre le réchauffement climatique nécessite de gros travaux et une gestion internationale des zones concernées qui sont les grandes forêts intertropicales et les grands déserts mais aussi des océans qui ne pourront continuer d’absorber les gaz à effet de serre que s’ils sont toujours un peu moins pollués. Ce deuxième volet nécessite aussi une action sur l’évolution de la démographie mondiale pour empêcher une augmentation trop rapide de la population de la terre . De1921 à 2021 la population humaine est passée de 1,7 milliard d’individus à environ 8,4 milliards actuellement avec une croissance de plus de 200 000 individus par an au cours des 5 dernières années ( soit 1 milliard de plus de 2017 à aujourd’hui ). La croissance de la population mondiale doit être régulée, mais cela ce se fera pas sans une une volonté collective sévèrement contrôlée .

    c’est donc un chantier immense qu’il nous faut ouvrir et qui demandera des moyens financiers colossaux et une solidarité internationale sans faille qui ne pourront être mis en oeuvre que par un minimum de gouvernance mondiale agissant au nom de tous les hommes et dans l’intérêt de tous .

    Les humains sont ils prêts à faire les efforts nécessaire pour agir sur ces deux volets du réchauffement climatique ? On peut en douter , mais les marches pour le climat peuvent faire prendre conscience de la gravité du problème et de l’importance de la tâche qui nous reste à accomplir pour permettre à nos enfants de vivre dans un monde meilleur .Marchons donc pour le climat sans hésitation et prenons l’engagement de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour stopper le réchauffement climatique même si cette marche ne sera qu’une goutte d’eau dans l’océan et qu’il nous faudra encore beaucoup donner pour arrêter la course à la mort de notre planète .et surtout accepter le principe selon lequel l’intérêt général de notre planète doit primer sur nos intérêts particuliers , locaux , régionaux et nationaux . Nous n’avons a pas d’autre alternative que ce choix de réussir à réduire le réchauffement climatique ou la mort lente et inexorable ou brutale causée par l’augmentation de la température ou par un cataclysme naturel (inondations, cyclones, incendies, et épidémies provoquées par de nouvelles bactéries et de nouveaux virus qui sauront s’adapter au nouveau climat mieux que nous. les dépenses que nous engagerons aujourd’hui pour nitre survie seront très élevée , mais les dommages et dégâts que nous infligeront demain le réchauffement climatiques nous coûteront certainement beaucoup plus cher .

    Joseph Luçay Maillot

    Article
    Un message, un commentaire ?