Environnement

Pour « une civilisation fondée sur le respect des Hommes et de l’Environnement »

Sommet Action Climat

Témoignages.re / 25 septembre 2019

Au lendemain du Sommet Action Climat, du 23 septembre 2019, la motion à l’initiative du Mouvement Réunionnais Pour La Paix et signée par les membres présents le 21 septembre 2019 sur la place des Droits de l’Homme à Saint Denis de La Réunion, pour célébrer la Journée Internationale de la Paix, a tout son sens.

Cette motion a été adressée au Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, afin de l’appeler à agir pour le climat. Trouvez ci-dessous la motion adoptée :

Nous nous référons aux voeux de nouvel an 2017 que vous avez exprimés lors de votre prise de fonction : “En cette première journée à la tête des Nations Unies, une question me pèse sur le coeur. Comment venir en aide aux millions d’êtres humains pris au piège de conflits, et qui souffrent énormément dans des guerres interminables ?”

Vous avez alors proposé que nous nous engagions tous avec vous pour “ faire de la paix notre priorité absolue”. “La paix dépend de nous.”

A l’issue de cette célébration, nous considérons qu’il n’y a pas de fatalité aux conflits et aux guerres. C’est l’oeuvre de “citoyens, gouvernements et dirigeants” qui agissent ainsi parce qu’ils s’estiment impunis.

Aussi, nous vous demandons de faire adopter un calendrier mettant fin à la production des armes et procéder à leur destruction. Les sommes récupérées seront utiles pour éradiquer la pauvreté, élever le niveau d’éducation globale de la société, assurer la subsistance de tous qui permettraient ainsi de sauvegarder le vivre ensemble. Au lieu de payer les guerres, les états utiliseraient les fonds en faveur de la cause écologique, de la sauvegarde de la bio-diversité et tout simplement de la vie sur Terre.

Dans ce cadre, nous vous demandons de transformer la résolution 2832 du 16 décembre 1971 relative à l’Océan Indien Zone de Paix en Droit opposable.

Nous, habitants dans une île de l’Océan Indien, nous sommes des populations pacifiques et nous aspirons à vivre en fraternité. Nous démontrons chaque jour notre capacité à dépasser les différences ethniques ou religieuses, pour vivre en harmonie avec autrui. Nous travaillons au respect de notre environnement.

Mais nos territoires sont de plus en plus des lieux de convoitise, c’est pourquoi nous demandons que les grandes puissances donnent l’exemple pour ne pas aggraver les tensions, d’une part, et respecter la volonté des peuples, d’autre part.

L’une de ces volontés est celle du peuple Chagossien qui réclame le respect de ses droits humains. Nous sommes solidaires de leur lutte pour le retour sur leur terre natale, tout comme nous sommes solidaires du peuple Palestinien.

Nous sommes bien sensibles à la thématique onusienne de cette année qui lie la Paix et le Climat. En effet, nous sommes particulièrement concernés, en tant qu’îles tropicales, nous sommes directement confrontés aux effets de la montée des eaux, au développement des cyclones plus intenses et plus nombreux, ainsi que des maladies émergentes.

Avec les efforts consentis par les états pour rediriger le financement des guerres vers la cause écologique, nous apporterons notre pierre à l’édifice pour lutter à notre niveau et vivre en harmonie avec notre environnement.

Nous luttons pour la construction d’une civilisation fondée sur l’égalité et le respect des Hommes et de l’Environnement.