Environnement

RE-USE ECOLAB : un service d’intérêt public pour l’environnement

Création d’une activité génératrice de revenus

Témoignages.re / 23 décembre 2017

RE-USE ECOLAB est une initiative lancée par le projet ISLANDS de la Commission de l’océan Indien (COI) en 2014 et financée par l’Union européenne (UE). Il s’agit d’une initiative qui a pour objectif d’identifier et de former des femmes vulnérables à la valorisation des déchets les plus communs comme les papiers ou les canettes de boissons. Depuis son lancement RE-USE ECOLAB a formé plus d’une centaine d’éco-créatrices dans cinq pays.

JPEG - 113.2 ko

Le manuel de RE-USE ECOLAB, publié le 21 décembre 2017, a pour objectif de montrer à travers des illustrations, la manière de valoriser simplement des déchets de base de la vie quotidienne. Il présente également des chiffres clés ainsi que l’importance des déchets créés par l’homme et son mode de vie, et ses conséquences sur la planète. Les techniques et astuces de valorisation des déchets invitent le lecteur à vivre différemment, en réduisant ses déchets et en adoptant le recyclage.

Transformer un problème en un atout

Utile, l’initiative RE-USE ECOLAB l’est à plus d’un titre. Elle a d’abord une utilité environnementale. En effet, dans le cadre de RE-USE ECOLAB, des femmes sélectionnées par des ONG locales collectent les déchets qui peuvent être transformés. Elles contribuent ainsi à la préservation de l’environnement quand on sait qu’environ 6,4 millions de kg de déchets sont déversés chaque année dans les océans du monde entier. Les déchets sont transformés en objet du quotidien comme des cendriers ou des bougeoirs, en petits paniers ou cadres photos. Ils retrouvent ainsi une deuxième vie, au lieu de finir à la poubelle.

Les femmes sélectionnées pour suivre la formation de RE-USE ECOLAB sont issues de milieux vulnérables. Ce faisant, l’initiative RE-USE ECOLAB leur permet également de générer des revenus réguliers.
A Maurice, c’est « Belle verte », un organisme communautaire qui a sélectionné les participantes à l’initiative. RE-USE ECOLAB est donc aussi économiquement utile. Grace à la vente des déchets valorisés, ces femmes assurent une rentrée d’argent qui leur permet de vivre décemment.

Un autre mode de vie

RE-USE ECOLAB est également utile sur le plan social, car il permet aux éco-créatrices d’accéder à plus d’autonomie et d’acquérir leur indépendance, notamment financière.

RE-USE ECOLAB a été déployée dans tous les Etats membres de la COI et à Zanzibar (Tanzanie). Les petits Etats insulaires en développement ou PEID font face à des défis de développement durable spécifiques à cause de leur isolement, de leur petite surface ou encore des effets du changement climatique. La gestion des déchets constitue aujourd’hui un problème de taille pour les PEID. À travers son projet ISLANDS et la publication de ce manuel, la COI apporte une contribution concrète pour aider les populations à répondre aux défis spécifiques des PEID et de leurs populations.

En effet, c’est grâce au changement du mode de vie et de consommation de chacun que l’avenir de l’Indianocéanie peut aussi évoluer. Chaque geste compte. C’est là toute la valeur de RE-USE ECOLAB.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • TB initiative ! Bravo, mais au fait, comment se procurer ce fameux guide ? Y a-t-il un site internet ? Comment vous organisez-vous ? Bonnes fêtes de fin d’année et si vous voulez, pouvez, essayer de re écouter l’émission de ce samedi 23 Décembre sur France Inter "CO2 mon amour" consacrée à Pierre Rabhi, qui prone justement et montrel’exemple chez lui de se qu’il faut faire pour changer les mauvaises habitudes qui poussent l’être humain à saccager la nature dont pourtant il dépend. Je suis sur qu’il vous féliciterait comme moi, encore une fois, bravo ! " www.franceinter.fr " puis, cliquer sur "programme" pour trouver cette belle émission consacrée à l’environnement. Notre avenir finalement, tout simplement. Arthur et famille.

    Article
    Un message, un commentaire ?