Environnement

Tempête Fakir : écoles fermées à La Réunion le 24 avril

Fortes pluies avec le passage au plus près aujourd’hui

Témoignages.re / 24 avril 2018

Suite à une conférence de presse faisant le point sur l’évolution de la tempête Fakir, la préfecture a diffusé un communiqué annonçant la fermeture des établissements scolaires aujourd’hui.

JPEG - 61.6 ko

La tempête tropicale modérée Fakir était située à 585 kilomètres au Nord-Nord-Ouest de La Réunion à 16h locale ce jour lundi 23 avril 2018, en déplacement vers le Sud-Sud-Est à 31 km/h pour passer au plus près du département dans la journée du mardi 24 avril 2018 au stade de tempête tropicale modérée.
Météo France a émis un bulletin de vigilance fortes pluies valable à compter de 00 h le mardi 24 avril. La dégradation pluvio-orageuse est attendue en cours de nuit prochaine par le Nord-Est et devrait se généraliser rapidement à l’ensemble de l’île en cours de matinée. Les cumuls les plus importants qui pourront atteindre 400/500 mm sur l’épisode sont attendus sur une grande moitié Est et Nord-Est de l’île (Volcan , Salazie, Takamaka).
Une vigilance vents forts entrera en vigueur compter de 07h. Les vents de secteur Est à Nord-Est vont se renforcer en fin de nuit pour atteindre 100 km/h en rafales sur les zones littorales et 120/130 km/h sur les hauteurs sans atteindre toutefois les conditions cycloniques (seuil de déclenchement à 150 km/h).

Fortes pluies et forte houle

Une vigilance forte houle entrera en vigueur compter de 07h. Une houle de Nord à Nord-Ouest, avec des hauteurs de 3m00 à 3m50, va déferler sur le littoral Nord et Nord-Ouest de La Réunion avec un pic d’intensité vers la mi-journée. Une atténuation graduelle est attendue pour la fin de journée. Toute activité nautique ou sortie en mer est fortement déconseillée.
A ce stade des prévisions, l’ensemble du département est susceptible d’être concerné par ces phénomènes météorologiques. Par conséquent, le préfet a décidé de mettre en œuvre les dispositions d’ « alerte météorologique » du dispositif spécifique ORSEC événements météorologiques dangereux.
Au regard de la situation, le préfet de La Réunion décide la fermeture des établissements scolaires publics et privés (écoles, collèges, lycées) et des crèches ainsi que la suspension des circuits de ramassages scolaires pour la journée du mardi 24 avril par mesure de précaution.

Mesures de vigilance

Le préfet de La Réunion appelle chacun à faire preuve de la plus grande vigilance, notamment sur le réseau routier. Il est indispensable de se tenir informé et de respecter les consignes des autorités :
Se tenir informé régulièrement sur l’évolution du phénomène en suivant les prévisions météorologiques à la radio ou à la télévision ou sur les répondeurs de Météo France : le 0892 68 08 08 pour les prévisions météorologiques et le 0897 65 01 01 ;
Ne pas entreprendre de longues randonnées en montagne ou des sorties en mer ;
Soyez prudents dans vos déplacements en évitant, de préférence, les secteurs forestiers.
En aucun cas, le franchissement de ravines, de rivières ou de radiers submergés ne doit être tenté à pied ou en voiture.
Ne pas s’approcher du rivage en cas de houle ;
Pour les plaisanciers et les professionnels de la mer : ne prenez pas la mer, renforcez les amarres des bateaux à quai ou protégez les embarcations en les mettant à l’abri ou en les sortant de l’eau ;
Vérifier l’arrimage des machines, outils et matériaux sur les chantiers et exploitations agricoles ;
Rentrez les animaux domestiques et d’élevage ;
Si la situation de votre domicile l’exige (zone inondable, bord de mer bordure de ravine,…), prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux, préparez-vous à l’évacuation éventuelle de celui-ci.
S’assurer de connaître le numéro du centre d’hébergement le plus proche de son domicile, au besoin en appelant sa mairie ;
Contacter son établissement de santé habituel pour les personnes qui suivent un traitement médical, en particulier les insuffisants rénaux et les insuffisants respiratoires.
Adapter sa conduite par temps de pluie : chaussée glissante, adhérence des pneus et visibilité réduites doivent inciter à la plus grande prudence. Pour plus de sécurité, il faut réduire sa vitesse, augmenter la distance de sécurité avec le véhicule qui précède et allumer ses feux de croisement.

Droit pour les salariés ou agents

Pour rappel, le Code du travail prévoit que le salarié ou l’agent placé dans l’impossibilité de se rendre au travail ou d’arriver à l’heure en raison d’une intempérie ne peut pas être sanctionné par son employeur. L’absence ou le retard du salarié en cas d’intempérie (tempêtes, fortes pluies, impraticabilité des routes suite à des inondations....) n’est pas une faute s’il lui est impossible de se rendre au travail, on parle de force majeure.

Toutefois, dans ces circonstances, l’employeur n’est pas obligé de rémunérer le temps d’absence du salarié (sauf convention ou accord collectif plus favorable).
Le montant retenu sur la paye du salarié doit être strictement proportionnel à la durée de l’absence.

Afin d’éviter une retenue sur salaire, l’employeur peut proposer au salarié de récupérer ses heures d’absence, d’imputer l’absence sur ses congés payés ou, s’il en bénéficie, sur ses jours de réduction du temps de travail (RTT), ou de recourir au télétravail.