Environnement

Un cyclone au large de La Réunion dans deux jours

Prévision d’évolution de la tempête tropicale en formation

Témoignages.re / 3 mars 2018

Météo-France a émis hier un bulletin donnant des prévisions sur l’évolution de la dépression qui commence à apporter de la pluie à La Réunion. Elle pourrait évoluer en cyclone dimanche. Le scénario le plus favorable est un passage à 200 kilomètres des côtes dans la nuit de lundi à mardi. Depuis hier à 18 heures, La Réunion est en pré-alerte cyclonique. Voici les précisions apportées par Météo-France.

JPEG - 101.6 ko

Le phénomène naissant est pour l’heure encore à un stade embryonnaire (simple perturbation tropicale n°06). Mais les conditions sont favorables à son développement et il pourrait se transformer en tempête tropicale dès ce samedi (auquel cas il recevrait le nom de ’Dumazile’). Dans le même temps, le météore devrait débuter une descente sud à sud-sud-ouest, se prolongeant tout au long du week-end, avec une trajectoire ainsi prévue faire circuler le phénomène entre Madagascar et les Mascareignes. A l’approche de la latitude de La Réunion, le météore devrait ensuite amorcer un virage progressif en direction du sud-est, l’amenant à contourner l’île par le sud- ouest dans la nuit de lundi à mardi prochain.

Les éléments de prévision disponibles laissent toutefois raisonnablement espérer que ce contournement s’opère à bonne distance de notre île, avec une trajectoire prévue faisant passer le centre du phénomène bien au large (au-delà des 200 km). Si ce scénario favorable se vérifiait, le coeur du météore, à ce moment-là potentiellement devenu cyclone tropical, ne concernerait alors pas La Réunion.

Fortes pluies dans le Nord, l’Est et dans les Hauts

Malgré cela, le département n’échappera pas à l’influence du phénomène, et en particulier de son système nuageux, très étendu du côté est de la trajectoire. On s’attend ainsi à un épisode pluvieux tout à fait conséquent, débutant dans la nuit de samedi à dimanche (3 au 4 mars) et se prolongeant ensuite durant plus de 48 heures (amélioration prévue seulement mardi). Les régions prioritairement concernées seront les régions Est et Nord, ainsi que tous les Hauts de l’intérieur de l’île, où les quantités de pluie recueillies pourraient approcher (voire localement dépasser) 1 mètres de précipitations.

Il va sans dire qu’un tel épisode pluvieux, survenant après deux mois de début d’année bien arrosés, ne sera pas sans conséquences en termes de ruissellement ou de réaction des cours d’eau et ravines (dans l’Est et le Nord prioritairement). Il faut donc s’attendre à quelques effets indésirables générés par ces fortes pluies...

Un autre élément pourrait également occasionner quelques désagréments, à savoir la houle. Le fait que le phénomène sera encore en début de vie dans les 2-3 jours à venir va limiter son ampleur. Cette houle n’aura donc pas de caractère exceptionnel comparativement à nombre de cas de houles cycloniques passées. Mais avec des hauteurs moyennes amenées probablement à dépasser les 2,5 m en toute fin de week-end et début de semaine prochaine, elle sera malgré tout suffisante pour devenir problématique dans le secteur de la route en corniche, du fait de son orientation défavorable (nord, puis nord-ouest).

Attention aux vents et à la houle

Bien que le risque de voir des conditions de vents cycloniques (i.e. rafales de vents supérieures à 150 km/h) affecter l’île en début de semaine prochaine apparaisse faible au jour d’aujourd’hui (i.e. vendredi 2 mars), il faut tout de même s’attendre à un renforcement des vents à compter de dimanche et surtout lundi. Ces vents de nord-est, puis nord, dans un premier temps, concerneront prioritairement la façade ouest, l’axe des Plaines, ainsi que le flanc est du volcan. Le niveau que pourraient atteindre ces vents dépendra de la trajectoire effectivement suivie par le météore et reste encore à préciser, mais la possibilité de voir les rafales maximales de vent excéder le seuil des 100 km/h, dans les Hauts en particulier, est une éventualité à considérer.