Environnement

Vanessa Miranville nommée représentante des collectivités engagées en faveur de l’environnement, une mauvaise blague ?

Tribune libre de l’association Lataniers Nout Ker D’vie

Témoignages.re / 25 octobre 2017

JPEG - 96.7 ko
Un espace naturel miraculeusement préservé menacé d’être à jamais détruit pour satisfaire les partisans de la route en mer.

Dans ses vœux pour 2017, Madame Vanessa Miranville indiquait que 2017 serait pour la Possession « l’année de la Nature », qu’elle voulait « que la ville et la Nature se complètent, que chacun même vivant en ville garde ce contact essentiel avec son environnement naturel ».

Que de belles paroles ! DE LA POUDRE AUX YEUX !

En réalité, ce n’est pas la Nature que nous aurons en ville, mais une carrière de roches massives, le bruit, la poussière et les camions qui vont avec !

Par contre, c’est la vraie NATURE de Madame Vanessa Miranville que nous avons découvert.

Celle de la BONNE COMMUNICANTE qui trouve les bons mots, sourire en prime, pour faire avaler des couleuvres à ses administrés (carrière ou augmentation d’impôts ? Et bien vous aurez les deux !).

Celle de la POLITICIENNE AMBITIEUSE qui, pensant avant tout à sa carrière (politique celle-là) fait passer ses propres intérêts et ses “rapprochements” stratégiques (avec Didier Robert pour ne pas le nommer) avant l’intérêt de ses administrés.

Celle de l’ÉCOLO DE FAÇADE, écologiste auto-proclamée qui, en réalité, n’a jamais fait ses preuves dans ce domaine et même plutôt le contraire depuis son élection !

Madame Miranville parle et écrit beaucoup en faveur de l’Environnement. Beaucoup de BLA-BLA donc.

Mais pourquoi ses beaux discours ne se transforment-ils pas en réalisation écologique ?

Parce que comme tous les autres politiciens, elle savait que pour se faire élire il fallait promettre et vendre du rêve. Intelligente, elle a su surfer sur la vague de l’écologie, quitte mépriser aujourd’hui ceux qui ont eu, hier, l’innocence de croire en ses promesses et en sa jeunesse d’esprit.

Intelligente, oui, mais honnête ??

QU’A-T-ELLE DONC FAIT DE SI REMARQUABLE POUR L’ENVIRONNEMENT ET LA BIODIVERSITÉ pour que Monsieur Nicolas Hulot décide de la nommer représentante des collectivités engagées en faveur de l’environnement au sein du Comité national de la biodiversité ? Elle qui n’est élue QUE depuis 3 ans.

Avant son élection en 2014 ? On a eu beau chercher. RIEN.

Et aujourd’hui, à mi-mandat ?

La replantation d’endémiques à La Grande Chaloupe ? Non, ce n’est pas elle mais le Parc National dans le cadre du programme Life+ Forêt sèche.

Les nuits sans lumières pour les pétrels ? Là encore ce n’est pas elle.

Le nouvel Eco Quartier Cœur de ville ? Pas elle non plus. C’est l’ancienne mandature…et on attend encore de voir ce qu’il a d’écologique vu ce qui pousse de terre en ce moment…

Au final, quand on y regarde bien, depuis son élection la seule décision prise en la matière par Madame Miranville, à son initiative, est tout sauf écolo :

- SACRIFIER UN ESPACE NATUREL PROTEGÉ ET LA SANTÉ DE NOS ENFANTS en lançant la procédure pour permettre à un carrier de déposer un dossier en préfecture pour l’exploitation d’une carrière de roches massives sur le site des Lataniers.

UN SITE EN PLEIN CŒUR DE VILLE, avec dans un rayon de 500 mètres : 5 crèches et micro-crèches, des dizaines d’assistantes maternelles, 2 écoles (maternelle et élémentaire), le seul centre de PMI de la ville, un EHPAD, une médiathèque et des milliers de riverains dont des bébés, des enfants, des gramounes, des personnes malades, dont certains à 150 mètres.

Un site à la biodiversité fragile et reconnu comme espace de continuité écologique, ZNIEFF, limitrophe d’un espace boisé classé…

- ENTERINER UN PROJET FAVORISANT LE TOUT AUTOMOBILE QUI CONTRIBUERA A FORTIORI A ALIMENTER LES FOURNEAUX DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE : En facilitant ce projet de carrière, elle entérine la variante DIGUE+VIADUC de la NRL alors que cette variante DIGUE+VIADUC a été considérée comme la plus désastreuse pour l’environnement (CNPN, Haute Autorité environnementale, CSRPN) justement à cause de cette partie en digue et des nombreuses carrières qu’elle nécessite, non seulement aux Lataniers, mais aussi à Bois Blanc, Bellevue et autres.

Or une alternative à cette partie en digue est encore possible et si elle était vraiment écologiste, Madame MIRAVILLE devrait se battre pour ça car l’intérêt général est là !

L’écologie c’est préserver et valoriser. Ce n’est pas détruire un milieu naturel authentique et historique pour le « renaturer » artificiellement !

Madame MIRANVILLE préfère donc sacrifier ce patrimoine naturel et historique, sacrifier ses administrés, pour courir après quelques millions d’euros nécessaires à la construction d’une autre route (encore une !), au tracé très controversé, entre le futur Cœur de ville et la NRL…favorisant encore un peu plus le tout automobile…

Voilà pourquoi nous affirmons que la nomination de Vanessa Miranville comme représentante des collectivités engagées en faveur de l’environnement au sein du Comité national de la biodiversité est une aberration.

Association Lataniers Nout Ker D’vie

PS : Un peu plus de 100.000 euros suffiraient pour préserver et valoriser le patrimoine naturel et historique du site des Lataniers en l’état actuel et même créer des emplois à long terme. Notre association l’a proposé et démontré dans un projet de valorisation alternatif, travaillé avec un cabinet d’architectes-paysagistes expérimentés, respectueux de l’esprit du lieu. Mais ce projet n’a jamais été pris en compte par la mairie.