Les TICs à La Réunion

“Entrepreneurs, faites le choix de l’économie numérique”

Le Passeport numérique - 2 -

Témoignages.re / 12 décembre 2006

Voici la suite de l’article paru dans notre édition du jeudi 23 novembre 2006.

Favoriser l’appropriation des TIC au sein des TPE et PME, tel est l’objectif du nouveau portail “Entrepreneurs, faites le choix de l’économie numérique” mis en place par le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions Libérales.

Si cette opération a commencé le 6 novembre 2006 en Métropole avec 400 formateurs repartis dans l’hexagone, quel écho aura-t-on à La Réunion de cette opération puisque l’on connaît à quel point les besoins sont importants en termes d’appropriation des TIC au sein de notre économie ?

Lors de la réunion mensuelle de l’Artic (l’Association réunionnaise des professionnels des technologies de l’information et de la communication), du mardi 14 novembre 2006, Dominique Gaudel, Président de la Commission TIC au sein du MEDEF, intervenait afin de présenter les enjeux de ce passeport numérique au niveau français et pour expliquer comment le MEDEF Réunion, en accord avec l’Artic, pouvait animer ce projet dans l’île.
Il a évoqué les actions qui seront menées dans les semaines à venir dans notre île, afin que La Réunion puisse également bénéficier de ce plan ambitieux puisque le gouvernement table sur l’accompagnement de près de 200.000 entreprises sur 2 ans.


TIC : les entreprises réunionnaises doivent être reconnues comme des actrices incontournables et performantes

Christine Niox-Château, chargée de mission de l’Artic, a recueilli les propos de Dominique Gaudel concernant la mise en plan locale du Passeport numérique :
“Entrepreneurs, faites le choix de l’économie numérique”.

Dominique Gaudel : Nous avons entrepris au sein du MEDEF Réunion depuis 3 mois une démarche auprès du Ministère pour que La Réunion fasse partie intégrante du projet pour 2 raisons essentielles :
1) Les entreprises réunionnaises dans le domaine des TIC doivent absolument être reconnues comme des actrices incontournables et performantes pour apporter des solutions pertinentes aux TPE et PME de La Réunion, ce qui est tout à fait le cas.
2) Les TPE et PME sont focalisés sur leur propre activité, il faut donc les aider à construire leur réseau d’informations. C’est une nécessité d’autant plus impérieuse dans notre situation d’éloignement. Le monde des TIC reste encore mystérieux, il faut le rendre accessible et il faut expliquer à ces entreprises les avantages qu’ils peuvent retirer.

Concrètement, comment va se dérouler la mise en place d’un tel projet à La Réunion ?

- Tout d’abord, le MEDEF a rendu visite au Ministère pour appuyer la volonté réunionnaise de s’impliquer sur le projet et pour montrer qu’à La Réunion, l’ensemble des instances régionales, les associations professionnelles et l’Etat avaient un objectif commun et solidaire sur ce projet.
A l’issue de cette rencontre, le MEDEF est entré dans la phase active qui comprend plusieurs phases :

1) Mise en place d’un “super formateur” dont le rôle sera de relayer les modules de formation proposé par le Ministère (simples et concrets) auprès de 10 animateurs répartis sur l’île ;

2) Détermination des points d’accueil et des 10 animateurs pour déployer ces formations ;

3) Mise en place des premiers modules de formation auprès des TPE et PME qui veulent s’inscrire ;

4) Inscription de sociétés TIC réunionnaises sur le portail “passeport numérique” afin de favoriser les choix des TPE/PME et afin de mettre en évidence la capacité des sociétés réunionnaises d’apporter de bonnes solutions TIC sur place ;

5) Mise en place d’une communication active pour informer les TPE/PME du bénéfice qu’elles peuvent retirer de ce passeport numérique ;

6) Impliquer le Ministère pour faire de La Réunion une vitrine exemplaire et réussie de ce projet (une visite du ministre est envisagée dans les prochains mois).

Propos recueillis par Christine Niox-Château, Chargée de mission à l’Artic