Les TICs à La Réunion

L’Artic et les TIC en mission à l’île Maurice, 10 entreprises réunionnaises ont fait le déplacement

Témoignages.re / 12 juin 2007

Les 31 mai et 1er juin derniers, l’Association Réunionnaise des Technologies de l’Information et de la Communication forte d’une délégation de 10 chefs d’entreprises* a organisé en collaboration avec la mission économique de l’Ambassade de France à Maurice une série de rencontres et d’échanges avec les acteurs gouvernementaux et privé de la filière TIC mauricienne.

L’occasion pour les uns et les autres de se présenter et d’échanger afin de faire connaître leur savoir-faire, de nouer des contacts ou encore d’initier des partenariats entre Réunion et Maurice.

JPEG - 14.7 ko
L’ensemble de la délégation a été reçue par au centre de Conférences Swami Vivekananda, Domaine de Pailles pour une longue et enrichissante session de travail.

Réunion CCIMF

Jeudi 31 mai, les participants étaient attendus à l’hôtel Saint Georges où ils ont été chaleureusement accueillis par Michel Teyssedre, Président de la CCIMF, à l’occasion d’un cocktail de bienvenue.
L’opportunité était donnée de présenter la nouvelle structure de l’AEFM (Association des Entrepreneurs Français à Maurice) qui devient un des membres des CCIF dont la mission consiste, entre autres, en une offre de services aux entreprises françaises (et donc réunionnaises, souhaitant s’installer sur le territoire mauricien ou y conduire des affaires).
Au niveau de ses installations, L’AEFM dispose d’un local et d’un secrétariat qui peut réaliser la domiciliation d’entreprise et permettre d’organiser des réunions.
Une grande partie des nouveaux membres de cette association, soit 30%, oeuvre au sein de la filière TIC.
La CCIMF travaille actuellement sur la mise en place de formations attribuant des diplômes français à Maurice.
Une rencontre a d’ailleurs été organisée à cette occasion avec une structure privée formant des BTS et disposant maintenant de la capacité d’organiser des formations universitaires jusqu’au niveau Bac+5 en partenariat avec l’Université de Versailles.
Une installation prochaine de cette structure est d’ailleurs prévue à Maurice.

Les différents échanges ont montré l’intérêt de la mise en place de formations dispensant des diplômes d’ingénieur reconnus par le CTI.
Deux pistes évoquées :
• Déblocage du projet INSIT-OI avec son envergure régionale
• Mise en œuvre d’une école d’ingénieur privée.

Finalement, des rencontres et des discussions individuelles se sont poursuivies entre les membres des associations.

Réunion NCB

L’ensemble de la délégation a été reçue par M. Etienne Sinatambou, Ministre des Technologies de l’Information en collaboration avec le National Computer Board au centre de Conférences Swami Vivekananda, Domaine de Pailles pour une longue et enrichissante session de travail.

Le document de stratégie TIC de développement de Maurice n’étant pas encore finalisé (prévu pour juillet 2007 au lieu de décembre 2006 initialement), la rencontre s’est principalement focalisée sur :
• Le discours du ministre des TIC sur les différents projets de désenclavement numérique de Maurice et plus généralement de la COI (dont Madagascar devrait faire partie prochainement).
• La présentation de l’ARTIC et de sa stratégie de développement de la filière TIC Réunion et les suggestions du développement de la co-traitance entre les entreprises des deux îles pour attaquer de nouveaux marchés. Le président de l’ARTIC a suggéré qu’on puisse envisager de parvenir à dégager à moyen terme une stratégie de développement TIC commune aux Mascareignes.

Le ministre a été marqué par le poids actuel de la filière TIC à la Réunion en termes de chiffre d’affaires (1,1 milliard d’euros hors FT) qui est le double de celui de leur filière TIC. Par contre, Maurice connaît une progression très forte du nombre d’emplois généré par cette filière : 1500 emplois créés en 6 mois avec environ 7.000 emplois à cette date soit une augmentation environ 6 fois plus rapide que la création d’emplois TIC à la Réunion. Cette dynamique permet de prévoir un objectif à terme de 10.000 emplois TIC atteint mi 2008 pour Maurice. Cet essor impressionnant vient principalement de la création d’emploi TIC lié à des marchés à l’export.

Le Ministre des TIC a suggéré la rédaction d’un protocole d’accord entre le NCB et l’ARTIC. Un débat entre les membres de l’ARTIC et les membres du NCB ainsi que de différentes entreprises présentes a eu lieu.

Lors des discussions, différents salons ont été évoqués : Infotech 2009 ainsi que le prochain salon professionnel de l’ARTIC les 2,3 et 4 octobre 2007. Les délégations de l’une et l’autre des parties devraient être invitées et participer à chacun de ces salons.

Le thème du Haut Débit à été également évoqué et notamment son évolution tarifaire au cours de ces dernières années du fait de l’intervention de l’ART suite à un travail de justification sur les véritables coûts de la bande passante fait par la Région Réunion.

Il a été également question du positionnement de La Réunion dans le cadre des négociations sur les APE (Accord de Partenariat Économique). L’objectif des participants à ces réunions de travail a été surtout la mise en place d’une vraie réciprocité, qui est le préalable nécessaire à tout développement conjoint.

Un projet de protocole d’accord devrait être fourni dès la semaine prochaine par le NCB à l’ARTIC.
Ce protocole doit contenir les thèmes traités suivants :
- Échange au niveau salon
- Formation
- Promotion conjointe des deux îles
- Collaboration au niveau des PME (TIC)
- Tarifs entre la Réunion et Maurice (Fibre Optique, billet d’avion).
- Infrastructures

Christine Niox-Château
Chargée de mission ARTIC


Une délégation mauricienne de haut niveau

Membres de la délégation mauricienne présents au cocktail de la CCIMF :
- Business & Decision Mauritius, AH CHIN KOW Simon
- Proximity Indian Ocean Ltd, BONNET Gilbert
- Batch Image Processing Indian Ocean Ltd, BOYER Jerome
- MASCAREIGNES IT, CASSAM-CHENAI Benoît
- SUBLIME VISIONS, FAUGIER Sylvain
- ATICS, MORELLEC Eric
- FRCI Ltée, RAMLACKHAN Tisha pour HAREL Pierre Yves et PERRAULT Mary Jane
- Outremer Telecom Ltee, RIGOT Michel
- Mauritius Telecom, SAINT-JEAN Dominique
- UNIVERSITE, SANTINI Alain
- EXPAND TECHNOLOGY, TEYSSEDRE Michel

Membres de la délégation mauricienne à la session de travail avec M. Etienne Sinatambou, ministre des technologies de l’Information, en collaboration avec le National Computer Board

• Ministère de la technologie de l’information et des télécommunications
- L’Honorable Etienne Sinatambou, Ministre de la technologie de l’information et des télécommunications
- Mr A. N. Oozeer, Secrétaire Permanent

• National Computer Board
- M. Newraj Burton, Président
- M. Kemraz Mohee, Directeur Exécutif

• State Informatics Limited
- M Atma Narasiah, Acting General Manager
- M Neeraj Moonien, Account Manager
- M Hedjaz Auckburally, Membre du Conseil d’Administration
- M Woochit, Membre du Conseil d’Administration
- Mr Ahfat Lan Hin Choy, Membre du Conseil d’Administration

• Teleforma (Mauritius) Ltd
- M Dave Kissoondoyal, Director of Information Technology
- M Denis Nakchedy, Human Resource Manager
- M Ram Jheetun, Corporate Affairs Director

• Business Parks of Mauritius Limited
- M Ravind Ramsamy, Assistant Manager - Telecommunications

• EURO CRM
- M. Arnaud Gras, Directeur des Opérations

• Data Communications Limited
- M Ganesh Ramalingum, Managing Director

• Small and Medium Enterprise Federation
- M Jean Philippe d’Unienville, Director, G2D
- M Parmesh Pallanee, IT Consultant, Intrasys

Madame Marie-Christine Bancilhon, Attachée Commerciale à la Mission Economique de l’Ambassade de France à Maurice, sera également présente à la session de travail.

Membres de la délégation mauricienne présents à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice :
MCCI
- M. Mahmod CHEEROO, Secrétaire Général de la CCI de Maurice
- Barlen PILLAY, responsable du secteur TIC et juriste de la CCI de Maurice
- Mlle Faeeza IBRAHIMSAH, Manager, Communications and Promotion Division

Membres de la délégation mauricienne présents lors de l’entrevue avec l’Association ACT :
- François de Grivel, directeur du centre d’appels Client Center Alliance et président d’ACT
- Thomas BUFFARD, directeur général du centre d’appel Procontact et également vice-président d’ACT
- Ganesh RAMALINGUM, directeur de DCL (Data Communications Limited)
- Michel RIGOT, directeur d’Outremer Télécom
- Mevin RAMSAMY, de la société Accenture (société de BPO)
- Mme Janice FARMAN, contact centre manager de la société Roger Outsourcing Solutions
- Barlen PILLAY, responsable du secteur TIC et juriste de la CCI de Maurice

Membres de la délégation mauricienne présents lors de l’entrevue avec le MITIA :
- M. Pierre Yves Harel, secrétaire de MITIA et Directeur Général de la société FRCI (Formation Recrutement et Conseil en Informatique),
- M. Neemalen GOPAL, trésorier de l’association et Directeur Exécutif de Leal Communications and Informatics,
- M. Shateeaum SEWPAUL, Manager, Business Solutions d’Harel Mallac Technologies
- SIL (State Informatics Limited), M. MOONIEN
- M. SAGA, de la société DISTRI PC


Délégation Artic

Anil Cassam Chenai, Président de l’Association Artic et PDG de M.I.TECHNOLOGIES (éditeur de logiciel/prestataire de service informatique)

Luciano Morel, Gérant de la société RDTRONIC (cartographie navigable, le géomanagement, la géomatique, la navigation GPS, la géolocalisation et la gestion de flotte).

Luco Barret, Journaliste et Photographe pour la revue REUNION MULTIMEDIA (Presse spécialisé TIC à La Réunion).

Frédéric Baroni, PDG de PROMEGA REUNION (Distributeur en équipements pour réseaux de haute performance. Distributeur des produits d’analyse réseaux Fluke Networks. Egalement formations, audit et certification de réseaux)

Isabelle Froger, Directrice de STUDIO TOTEM (Studio de création et de production graphique (publicité et édition) Fait également de l’archivage et gestion de patrimoine numérique)

Philippe Rousseau, Directeur Commercial de la Société NEXTIRAONE (intègre, déploie et exploite des solutions de communication : voix données, vidéo et des applications de mobilité et de sécurité.)

Jean-Louis Wald, Directeur Technique de la société GEOCOM (développe des solutions SMS Pro pour PME PMI, grands comptes, des services de supervision et d’alerte, des services sur base documentaire et multimédia)

Marcel Misslin, consultant pour Geocom à Maurice et PDG de MISSLINCREATVES LTD

Dominique Parguel, Directeur Régional de la société BULL (Expert des systèmes d’information ouverts, flexibles et sécurisés, est l’un des premiers acteurs informatiques européens. Il accompagne les grandes entreprises et les administrations dans la transformation de leur système d’information en leur apportant son expérience et son savoir-faire)

Pierre Gigord, Fondateur de PG CONSULTANTS (Conseils en management et stratégie en vue de la mobilisation de ressources concourant à l’exploitation de systèmes de production de valeur faisant appel aux technologies de l’Information et de la Communication).

Nicolas Noel, Responsable d’Affaires au sein de la société GRANIOU (Déploiement d’infrastructures Télécom, fibre optique, faisceau hertzien, WIMAX, Expertise radio (optimisation, support etc...)


Questions à Jean-Louis Wald, Fondateur de Geocom et à Marcel Misslin consultant pour Geocom à île Maurice

Partenariats et marché émergents à Maurice

1-Vous venez de rejoindre l’ARTIC tout récemment, Pourquoi avoir fait le choix de ce déplacement et qu’attendiez-vous de ces deux jours à Maurice ?
- Jean-Louis Wald : D’une part, je pressentais l’opportunité de partenariats et de marchés émergents sur Maurice. D’autre part, s’appuyant sur une normalisation poussée, la technologie GEOCOM est exportable dans le monde entier. Déjà présente sur la métropole, GEOCOM ne pouvait manquer de s’intéresser à la zone O.I.
La mission Artic a été l’occasion de présenter nos services ProSMS pour les professionnels et le retour en est tout à fait prometteur.

2- N’ayant pas pu faire le déplacement au dernier moment, vous avez été représenté par Marcel Misslin, MISSLINCREATIVES Ltd, consultant pour Geocom à Maurice, comment s’est déroulée cette mission pour vous ?
- Marcel Misslin : La mission Artic à Maurice s’est déroulée de mon point de vue de manière très satisfaisante. D’abord sur l’aspect de l’organisation des différentes rencontres : pas de perte de temps, une partie mauricienne de haut niveau et un bon équilibre entre séances plénières et échanges directs avec nos interlocuteurs. La volonté des deux parties de coopérer et d’échanger dans un futur proche est un motif de satisfaction et un encouragement à l’initiative.

3- Y a-t-il des ouvertures pour Geocom dans la zone OI et plus particulièrement à Maurice ? Les échanges que vous avez pu avoir avec les associations professionnelles (MITIA, CCIMF, ACT) ont-ils été à la hauteur de vos attentes ?
- Marcel Misslin : S’agissant du domaine que j’ai présenté : la Commercialisation et le développement de services a valeur ajouté par SMS, il y a de toute évidence des besoins exprimés et des collaborations possibles.

4- Avez-vous pu initier ou jeter les bases de partenariats potentiels avec des entreprises de Maurice ?
Marcel Missiln : J’ai eu des contacts très prometteurs. Il reste que dans ce domaine il est difficile de connaître précisément l’existant à Maurice, préalable indispensable à toute prise de décision. Le travail de défrichage doit se poursuivre.


Questions à Nicolas Noel, Responsable d’Affaires au sein de la société GRANIOU

Des problématiques communes

Qu’attendiez vous de ces deux jours à Maurice ?
- Nicolas Noël : J’avais une double attente de cette mission à Maurice : La première consistait en une approche du marché mauricien des télécoms (expression de leur besoin en la matière) et la seconde portait sur la véracité d’une réelle volonté de partenariat Réunion-Maurice (du moins sa faisabilité) dans le cadre de la conquête de nouveaux marchés (approche régionale).

Les échanges que vous avez pu avoir avec les différentes associations et entreprises du secteur sont-ils à la hauteur de vos attentes ?
- Oui tout à fait, nous avons eu le loisir d’appréhender leur vision du développement des TIC, de faire état de nos problématiques communes et d’ébaucher ensembles des solutions pour développer la mise en place de synergies.

Avez-vous pu initier ou jeter les bases de partenariats potentiels avec des entreprises de Maurice ?
- Oui, plusieurs contacts ont été pris, à suivre donc ...


Sur le vif

Frédéric Baroni, Promega Réunion
« Ma participation à la “mission Maurice” de l’ARTIC a été l’occasion pour moi de mieux appréhender quelles pourraient être les opportunités de développement de mes activités vers Maurice d’une part mais aussi et surtout vers les autres pays de la zone en profitant des points forts offerts par les entreprises mauriciennes (compétitivité, bilinguisme, etc...).
L’idée de passer d’une situation de concurrence pure entre nous à une logique d’actions concertées et ciblant les marchés extérieurs en région Mascareignes mais aussi en Afrique orientale me semble des plus performant.
La période est-elle au rapprochement des îles sœurs ? »

Pierre Gigord, PG Consultants
« C’est la troisième fois que je participe à une délégation de l’ARTIC à Maurice. Si nous avons chaque fois été parfaitement bien reçu, c’est la première fois que je constate une volonté de rapprochement et de collaboration aussi concrètement exprimée tant au niveau institutionnel qu’au niveau des entreprises. J’ai d’ailleurs été personnellement surpris par le nombre de rendez vous demandés. L’analyse de la presse amène cependant à constater que la mise en oeuvre de la nouvelle politique économique suscite des réactions de réserve tant de la part du secteur privé (JEC) que des organisations syndicales. »

Philippe Rousseau, Nextiraone
« Ce voyage dense et convivial à permis de renforcer l’image d’une communauté stratégique avec laquelle les acteurs économiques privés et publics peuvent et doivent compter pour le développement de la filière TIC dans l’Océan Indien. Bien que le fond reste, il ne faut pas se le cacher, l’expansion réciproque de nos zones d’actions commerciales, les échanges avec les différentes associations ont permis d’identifier quelques partenaires complémentaires de nos propres activités, avec qui nous pourrons poursuivre une réflexion d’implémentation de solutions et de services dans les prochains mois. »

Luciano Morel, RDTRONIC
« C’est la deuxième fois que RDTRONIC participe à un voyage de prospection de l’Artic et une fois de plus nous avons été ravis de l’accueil chaleureux des sociétés mauriciennes. Notre objectif était de trouver des partenaires afin de déployer tout le savoir-faire de RDTRONIC en termes de navigation et de géolocalisation, à l’île Maurice. Nous avons eu un écho très favorable pour la vente de notre technologie et utilisons dès à présent l’ensemble des compétences réunionnaises à l’élaboration de la cartographie navigable de l’île Maurice. Je souhaite à tous mes confrères faisant partie de notre voyage d’avoir trouvé comme RDTRONIC autant de perspectives de développement. »