Les TICs à La Réunion

L’Internet, un outil pédagogique

Témoignages.re / 26 janvier 2008

Un professeur des écoles en poste à Mafate et un(e) autre à Grand-Ilet peuvent-ils échanger quasi simultanément sur leurs pratiques pédagogiques. A en croire les réalisations du Réseau d’écoles du Val d’Armançon (REVA), il est facile de dire que l’outil informatique peut aider à sortir de l’isolement pédagogique, pour mutualiser les ressources et les compétences de chaque professeur. Et c’est l’élève qui gagne.

« Rodolphe enseigne à un cycle 3, à l’école d’Aisy. Il y est seul avec ses 11 élèves. A une vingtaine de kilomètres de là, Aline enseigne, également seule, à ses 18 élèves de cycle 3. À mi-parcours, il y Odile, enseignante d’une classe de CP de 23 élèves, seule également. Pas facile d’échanger sur leur pratique : la recherche de document prend du temps, la mise en œuvre d’un projet avec les élèves également, car chacun réinvente l’eau chaude de son côté... Il y a bien les réunions entre enseignants, mais celles-ci ne sont pas si fréquentes, alors que l’on a tant de questions à poser, tant d’idées à transmettre, tant d’informations à partager », lit-on dans la revue de l’Office central de coopération à l’école (OCCE) "Animation&Education". Que dire de l’enclavement pédagogique dans un pays insulaire ? S’il est difficile d’échanger, pourquoi ne pas se pencher sur les opportunités des Technologies de l’information et de la communication (TIC) ? Ainsi, et c’est un exemple à suivre, en 2002, une convention entre l’Inspection académique de l’Yonne et les 8 municipalités concernées autorise et fixe les conditions d’une mise en réseau des écoles du Val d’Armançon concernant toutes les écoles du Réseau Rural d’Education du Val d’Armançon, soit 18 villages, 12 écoles et 23 classes, de la petite section au CM2. C’est la naissance du dispositif REVA.

Un lien entre l’école et la famille

Pour le coordinateur du dispositif, Emmanuel Delagneau : « Le site REVA permet de pallier deux handicaps importants : situés dans une zone limitrophe entre le département de l’Yonne et le département de la Côte d’Or, nous souffrons d’une mobilité importante des enseignants ; Situés aussi en zone rurale “sinistrée”, dans le sens où les enseignants des écoles, éloignées, pour certaines, de 25 kilomètres, souffrent d’un isolement pédagogique ». Hormis l’aspect géographique, ce site donne davantage de confort à l’enseignant pour organiser ses séances. « Ils peuvent s’échanger des documents, des bons plans, correspondre, monter plus facilement des projets communs, comme un journal scolaire en ligne, se prêter du matériel pédagogique », poursuit le coordinateur. Le site est conçu avec trois entrées, une page pour les professeurs, un coin pour les parents, et la page des enfants. Cela a eu le mérite de resserrer les liens entre l’école et les familles. Les parents peuvent ainsi être au courant des démarches administratives, ou de l’actualité de l’école. La page des enfants est de leur composition. Elle est un reflet de la vie pédagogique, les voyages, les expositions, les rencontres, les projets de la classe. A quand un tel site à l’île de La Réunion, pour les écoles en milieu rural par exemple ? A quand le Réseau des écoles de La Réunion ?

Bbj