Les TICs à La Réunion

Le magasin sans mur c’est possible !

Le e-commerce à la Réunion - 3 -

Témoignages.re / 11 juillet 2006

Ce troisième et dernier article consacré au e-commerce à La Réunion nous emmène aujourd’hui à la découverte d’une librairie virtuelle.
Christine Niox-Château (Chargée de mission ARTIC) est partie à la rencontre de Philippe Arnaud gérant de la ’vague on-line’ SARL éditrice de livranoo.com, première librairie en ligne de l’Océan Indien francophone afin d’en savoir plus sur les enjeux d’une entreprise basée sur le ’tout en ligne’.

LIVRANOO.COM

Christine Niox-Château : Pouvez-vous nous présenter Livranoo.com en quelques mots ainsi que le concept de départ ?

Philippe Arnaud : l’idée de départ était de permettre à la diaspora réunionnaise d’accéder à la richesse éditoriale de son île et précisément aux centaines de titres existants sur La Réunion et l’Océan Indien francophone.
Actuellement livranoo.com propose près de 800 titres classés en fonction des thématiques spécifiques à notre île et aux choix des éditeurs locaux : tourisme, société, langue, jeunesse, histoire et patrimoine, gastronomie, randonnées.
Première librairie en ligne de l’Océan Indien francophone, nous cherchons à constituer un panorama permanent de l’édition dans la région.

Lancer un concept de librairie virtuelle à La Réunion : était-ce un pari audacieux ?

- Nous sommes positionnés sur un marché de niche de part la thématique et la zone géographique que nous couvrons et ne pouvons donc pas prétendre à des ventes de masse.
Notre point fort est de réunir en une seule base de donnée, quasiment l’intégralité des publications actuelles de l’Océan Indien francophone et de la mettre à disposition d’une clientèle qui n’y a pas accès par d’autres moyens.

Quelle est votre cible marché et a-t-elle évolué au cours du temps ?

- Nos acheteurs sont composés essentiellement de particuliers mais également d’entreprises (professionnels du livre, bibliothèques, etc) qui viennent de l’extérieur à 90% (métropole et continent européen). Les 10% restant représentant La Réunion et la zone Océan Indien. Notre principal frein à l’exportation reste le coût de l’acheminement.

Quelle stratégie de communication avez-vous adopté afin de promouvoir votre librairie, celle-ci a-t-elle fondamentalement évoluée avec le temps ?

- Livranoo a adopté une communication basée essentiellement sur Internet : référencement, publicité en ligne, partenariats avec d’autres sites web, etc. Parallèlement à cela, nous réalisons un travail régulier d’animation commerciale à travers l’e-mailing et la mise à jour permanente de notre catalogue. Nous suivons par conséquent de très près les "rendez-vous commerciaux" tout au long de l’année.

L’évolution de vos ventes suit elle la progression du marché et ce situe-t-elle dans les prévisions fixées ?

- Depuis deux ans, le niveau des ventes commence à décoller, mais nous devrons étendre le champ de notre clientèle pour rester dans la course.

Comment résumeriez-vous et vivez-vous cette aventure ?

- C’est un défi permanent et enrichissant. Les relations que nous établissons avec les clients ne sont pas si "dématérialisées" qu’on aurait pu le croire. Telles des libraires classiques, nous les conseillons dès "l’avant vente" et nous instaurons un véritable dialogue en répondant à leurs requêtes (il est déjà arrivé que nous dénichions un titre "rare" à la demande d’un internaute). Pour vendre en ligne, il faut d’abord conquérir la confiance du client.

Christine Niox-Château (Chargée de mission ARTIC)